Un ministre conseiller de Macky sème le désordre à Matam…Les apéristes interpellent Macky Sall

Les cadres et militants de l’Alliance pour la République (Apr) de la commune de Thilogne, dans la région de Matam, sont montés au créneau pour fustiger les agissements de certains de leurs camarades de parti, dont notamment le nouveau ministre conseiller, Sidy Kane.

Dans un communiqué publié hier vendredi 15 avril, Ciré Baïla Dia, conseiller départemental et compagnie dénoncent les comportements de leurs camarades, qu’ils considèrent comme des menaces à «l’unité et la cohésion de notre parti, l’Alliance pour le République (Apr) et la sauvegarde des acquis des populations de la commune». Ils accusent ainsi le mis en cause de «tentative répétée de bloquer le vote du budget de notre commune».

Poursuivant, les apéristes de la commune de Thilogne reprochent à Sidy Kane et compagnie d’avoir tenté de bloquer le Conseil municipal, après avoir «tenté par diverses méthodes (achats de conseillers, corruptions) de se faire nommer coordonnateur de l’Apr».

Estimant par ailleurs que «le leadership politique ne se décrète pas dans une cour familiale», Ciré Baïla Dia et cie affirment que «trop, c’est trop». Ainsi, ils attirent l’attention du chef de l’Etat, Macky Sall. En guise d’avertissement, ils indiquent que «cette fois, ce sont les populations qui ont décidé de se dresser contre toute tentative de forfaiture». *

Dans la même veine, les apéristes de Thilogne ont accusé leurs camarades de parti d’être soutenus financièrement par des personnes tapis au niveau du plus haut sommet. Et d’indiquer par suite : «Mais, ils ignorent que la dignité des populations de Thilogne n’a pas de prix»s.

Dénigrant ainsi Sidy Kane et compagnie, taxés de «transhumants», ils préviennent que «les militants fondateurs de l’Apr n’accepteront plus d’être exclus et marginalisés d’une manière artificielle, dans le fonctionnement du parti au sein même de leur localité».