Un marabout critique la transhumance politico-religieuse…Et s’il parlait d’un talibé Cheikh devenu Talibé…

Convaincu qu’un seul parti ne peut pas gouverner le pays, Serigne Mbaye Sy Mansour dit militer pour la solidarité et des alliances, étant donné qu’aucun parti ne peut se targuer d’avoir la majorité.
Dans sa réaction recueillir par le quotidien L’Observateur, il fustige les va-et-vient incessants être partis politiques. Une transhumance politique qui n’épargne pas les familles religieuses confrériques. « Les partis politiques sont secoués par la transhumance. Certains transhument même dans les confréries », confie le chef religieux. Qui précise toujours au sujet de ces transhumants : « Ils viennent nous solliciter à Tivaouane. Si on les fait attendre, ils vont à Touba. Ceux qui n’ont pas aussi la satisfaction à Touba viennent à Tivaouane. Si on les chassait à Touba et Tivaouane, ils vont se fixer quelque part », dénonce le fils du défunt khalife de Tivaoune.