Un « Fou » en colère traite le président Macky Sall de « Fou »…

Ansoumana DIONE : « un chef d’Etat devient fou…»

Beaucoup ne le savent peut-être pas. Mais, en réalité, un chef d’Etat devient fou s’il n’est pas logé et nourri, vu la lourdeur de la fonction de Président de la République. C’est une mesure de prévention, instituée depuis fort longtemps, contre les troubles mentaux chez les dirigeants de tous les pays. Donc, ce principe universel devait les amener tous à être plus regardants sur la situation très délétère de cette couche particulièrement vulnérable, qui est  souvent rejetée par nos sociétés de façon arbitraire. S’agissant du Président Macky SALL, il devait être le premier à s’occuper d’eux pour plusieurs raisons. Malheureusement, c’est le contraire qu’il a fait, avec la fermeture à Kaolack, du Siège de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), aujourd’hui, sous la menace d’une dissolution par son Président fondateur, Ansoumana DIONE qui vit présentement des difficultés énormes à cause de sa noble mission qu’il a engagée en l’an 2000. Depuis des décennies, nos villes sont inondées de malades mentaux errants, sans oublier ceux-là qui sont dans les foyers, créant beaucoup de problèmes aux populations, à l’image de cet homme qui a récemment tué sa cousine, déficiente mentale, pour protéger son épouse. Comme solution, il faut la tenue, sous la présidence du chef de l’Etat Macky SALL, d’un Conseil présidentiel sur l’errance des malades mentaux au Sénégal, sur la base du document introductif au conseil interministériel, rédigé par Ansoumana DIONE, en compagnie du Professeur Aïda SYLLA, chef de la Division de la Santé Mentale, au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Rufisque, le 02 août 2016

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)