Un diplomate gambien est contre les accords et accuse le Sénégal…De déstabiliser Yahya Jammeh

Un diplomate gambien met les pieds dans le plat des relations déjà assez tendues entre les deux pays. Samsudeen Sarr, représentant  de la Gambie aux Nations unies pense que la condition préalable de construire un pont à Bambatenda-Yillitenda que la Gambie doit accepter avant que les Sénégalais ne soient d’accord pour l’ouverture de la frontière ressemble plus à une menace directe ou un moyen de chantage sur son pays, rapporte us.blastingnews.com. D’ailleurs, il clame son opposition à la construction de ce pont qu’il juge dangereuse pour la sécurité nationale de la Gambie. Il dit craindre que cela conduise à des attaques externes pour renverser Jammeh. Déjà qu’il accuse le Sénégal d’avoir financé, en novembre 1996, une action pour le renversement militaire de Jammeh. Il ajoute même que le gouvernement du Sénégal est complice dans la dernière tentative de coup d’Etat pour renverser le gouvernement du Président Jammeh et dans laquelle au moins huit soldats gambiens étaient morts. Cet ancien colonel et commandant dans l’armée de la Gambie a déclaré: « Un pont sur le fleuve aurait certainement aggravé le problème ».