« Thiowli thiowli », le ‘Oui’ l’a remporté par la volonté du peuple souverain…Maintenant place au dialogue

Le Psd/Jant-bi se réjouit d’avoir fait « le choix du peuple », mais relève s’être « immédiatement installé dans une posture d’après référendum, parce qu’il faut faire bouger les lignes ».

« A partir de ce moment », ce dont il s’agit maintenant, selon Mamour Cissé et ses camarades, « c’est de transformer le quotidien des Sénégalais, en leur assurant une bonne santé, une bonne éducation, une bonne formation, d’installer les conditions d’une agriculture de performance, à l’image du Prodac, qui fait une véritable révolution, de créer des emplois décents qui leur permettent de produire de la richesse et d’assurer leur bien-être dans la paix et la sécurité ».

« Dans la paix, parce qu’il faut que le gouvernement renoue le dialogue avec les syndicats d’enseignants pour que la qualité de l’enseignement ne soit pas vandalisée. Dans la sécurité aussi, parce que la menace terroriste est omniprésente et que le gouvernement doit communiquer avec les populations pour leur enseigner les bons réflexes sans susciter de psychose », précisent-ils. Avant de demander « solennellement » au président de la République, de « prendre l’initiative, sans autre délai que l’urgence d’État, de convoquer tous les acteurs de la vie publique autour d’une table pour réparer les grandes fractures, que l’absence de dialogue, l’exclusion et l’intolérance avaient occasionnées. Parce que la concorde nationale est le terrain fertile du développement ».

 

1 Comment

  1. nous avons une opposition pleurnicharde et malhonnette.
    le pays est en marche vers l’émergence et les leaders de l’opposition veulent bloquer cette marche vers l’avant ce qui est étonnant pour des individus qui ont dirigé ce pays pendant douze années.
    c’est juste de l’égoisme mais encore une fois le peuple est plus éveillé que ces énergumènes.
    Le Président sera jugé sur son bilan en 2019 et nous sommes optimistes sur ce point.

Les commentaires sont fermés.