Thione Seck se pose en victime…Il parle de maraboutage mais oublie comment les faux milliards ont atterri chez lui

Une semaine après l’arrestation du chanteur Thione Seck dans une nébuleuse affaire de faux billets de banque, de nouvelles révélations qui corsent le dossier sont balancées par des sources concordantes.
L’affaire Thione Seck, qui est depuis mercredi dernier le sujet de débat favori des Sénégalais, connaît de nouveaux rebondissements. En effet, le chanteur arrêté pour détention de faux billets de banque par les pandores de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, et déféré depuis le vendredi dernier, a vu son face-à-face avec le procureur de la République différé pour la deuxième fois hier.
Une prudence observée par le parquet à cause de la complexité de l’affaire et de nouveaux éléments qui se sont greffés au dossier. Les secrets du téléphone. Des éléments susceptibles de corser le dossier du lead vocal du Groupe Ram-Daan, sont révélés par des sources très au faite de cette affaire.
Des infos qui ne présagent rien de bon pour Thione Seck, dont le dossier sera confié dans les prochaines heures à un juge d’instruction chevronné, pour une enquête complémentaire. Il nous revient que les services d’opérateurs de téléphonie ont été requis pour que l’enquête puisse remonter un peu plus loin dans le temps.
Selon toujours cette source, les appels téléphoniques du chanteur Thione Seck ont été retracés depuis le 15 janvier passé. Une vérification et des recoupements portant sur les communications téléphoniques de Ballago, depuis presque six mois. La question restée entière !
En ce qui concerne les réponses que le père de Waly Seck a tenté d’apporter aux questions des enquêteurs de la section recherches de la gendarmerie – maraboutage, victime d’arnaque, avance pour des concerts sur six mois – n’auraient malheureusement pas convaincu ses interlocuteurs. Et la principale question restée sans réponse concerne l’origine des millions de d’euro trouvés dans le salon du chanteur, Thione Seck.
Pis, d’autres révélations renversantes font état d’une tentative de corruption des gendarmes enquêteurs qui vient couronner le tout. Au moment de l’audition, l’Ivoirien qui a été arrêté peu de temps avant l’artiste Thione Seck, n’aurait pas hésité à jouer sa dernière carte en proposant une forte somme d’argent aux enquêteurs qui l’interrogeaient dans une autre pièce, isolé du chanteur.
Une corruption établie, parce qu’étant formelle. Mais c’était sans compter avec la probité des éléments de la section recherches. Relevons juste, à ce niveau, que la tentative de corruption est retenue, et sera sanctionnée comme une infraction commise dans le cadre de cette nébuleuse affaire de faux billets de banque.

1 Comment

  1. La vérité finit tjrs par éclater. Laissons Dame justice faire son travail !

Les commentaires sont fermés.