Thione est loin de la réclusion criminelle à perpétuité…Il risque au maximum 1 an de prison

L’affaire Thione Seck continue toujours de défrayer la chronique, surtout quant au sort qui pourrait être le sien. Parce que, dans la presse, il a été dit que Thione pourrait atterrir devant la Cour d’assises et qu’il risque la perpétuité. Ce que le coordonnateur du pool des avocats du chanteur, Me Ousmane Sèye dément. «J’ai lu que Thione Seck filait directement vers la Cour d’assises. Je tiens à préciser qu’il y a une confusion manifeste sur les articles qui ont été visés concernant Thione Seck. Il y a une confusion entre les articles 119 et les articles 121 du Code pénal. En matière de fausse monnaie, c’est un trouble à la paix publique et il y a l’article 119 qui punit des travaux forcés à perpétuité tout individu qui s’adonne à la falsification et à l’altération de faux billets», a-t-il précisé, hier, sur la Tfm. Selon Me Sèye, le procureur de République qui a hérité de ce dossier a visé des articles concernant Thione Seck et son acolyte malien, Alaye Djiteh. «En ce qui concerne Djiteh, c’est l’article 119 qui est visé. Car cet article concerne la falsification, la fabrication, l’altération des signes monétaires. Ce délit est un crime, parce que c’est puni des travaux forcés à perpétuité. Mais en ce qui concerne Thione Seck, c’est l’article 121 du Code pénal qui est visé. Et cet article concerne la détention des signes monétaires altérés ou fabriqués. Et c’est un délit qui est puni d’un emprisonnement de six mois à un an. C’est cet article qui est visé contre Thione. Je tenais à faire cette précision, parce qu’au Sénégal, les gens parlent de choses qu’ils ne maîtrisent pas», a-t-il asséné.