Thierno Lô rend à Wade ce qui lui appartient : « La Grande muraille a été une idée géniale de Wade »

Dans un entretien  qu’il a accordé à Xibaaru. Com, l’ancien ministre de l’environnement a donné son avis sur les projets de la grande muraille verte qui fait actuellement, à Dakar,  l’objet d’une conférence  internationale.  M Lo qui a tenu à préciser que « La grande muraille verte a été   une idée géniale du président Abdoulaye Wade »  trouve le rythme d’évolution de  la réalisation de la grande muraille verte lente. Il y a  une  mise en  œuvre mais la   vitesse reste à  revoir.  Le rythme de mon point de vue est lent parce qu’il n y a pas toutes les ressources. Il  faudrait que  le suivi soit beaucoup  plus conséquent pour que nous puissions atteindre plus de kilomètre que ce que nous avons aujourd’hui » a remarqué M Lo. L’ancien ministre de l’environnement qui a eu à  piloter ce projet sous a aussi donné son   point de vue sur l’introduction des  cultures fruitier dans  les projets de la grande muraille verte. «J’ai vu que actuellement, il y a même des cultures   maraichères qui sont en train d’être développé là-bas, c’est bon pour les populations, mais la vocation de la grande   muraille verte c’était des pépinières,  la vocation de la grande muraille c’était des arbres fruitiers à même d’arrêter l’avancée du désert. Et que ces arbres  fruitiers en jouant cette fonction-là vont  donner des revenues de populations. C’était ça   la  vocation de la grande muraille verte. Il faut rester dans cette dynamique»  a-t-il   faire remarque.

Toutefois, il a estimé que ce  projet du président Wade mérite d’être accompagné.  «C’est un   projet grandiose qui mérite d’être accompagné, qui mérite l’apport des bailleurs de fond. C’est un projet porteur,  l’idée est géniale, il faudrait qu’elle soit reprise pour les gens  puissent   la  mettre en  œuvre   pour l’intérêt du Sénégal et de l’Afrique. Nous avons besoin d’un projet de grande nature comme ça. Tout le   monde doit encourager ce projet. Le   ministère de l’environnement doit faire   le maximum pour   l’Etat   et  le bailleurs de   fond mettent  les ressources qu’il  faut   pour la   réussite de ce projet grandiose ».