Thierno Bocoum : « Le procureur confirme la thèse de la détention arbitraire dans l’affaire Omar Sarr »

L’argument du procureur de la république sur l’arrestation de Oumar Sarr a le mérite de révéler la carence ou mauvaise foi de ceux qui avaient soutenu que c’est sur la base de la levée de l’immunité parlementaire du député en 2013 qu’il a été arrêté et emprisonné pour des faits délictuels qui lui sont reprochés sans être obligé de passer par l’assemblée nationale.

Le procureur justifie l’arrestation de l’opposant sans passer par l’assemblée nationale par une flagrance conformément à l’article 51 du règlement intérieur de cette institution et non par une levée antérieure de son immunité parlementaire.

Cependant, à travers cette démarche, ceux qui ont kidnappé Oumar Sarr ont renoncé à leur argumentaire politicien et dénué de tout fondement scientifique pour convoquer un argumentaire juridique qui les enfonce lamentablement.
En effet, toute la communauté des juristes est unanime à reconnaître qu’un cas de flagrance se juge en audience de flagrant délit. Et c’est justement l’absence de flagrant délit qui exige l’ouverture de la phase d’instruction. Cette rigueur procédurale contredit manifestement la nouvelle trouvaille de ceux qui tentent de justifier l’arbitraire.

Si c’est un cas de flagrant délit, pourquoi Oumar Sarr n’a pas été jugé en audience de flagrant délit? Pourquoi alors saisir un juge d’instruction ? Pour instruire quoi? Un flagrant délit ?

Cette révélation du procureur ne fait que confirmer la détention arbitraire et honteuse du député Oumar Sarr.

C’est une injustice inacceptable.

Thierno Bocoum
Député à l’assemblée nationale sénégalaise

2 Comments

  1. LE PROCUREUR A MANQUÉ UNE OCCASION DE SE TAIRE PUISQU’AUCUN SÉNÉGALAIS A PART LE POUVOIR ACTUEL NE LUI VOUE UN RESPECT OUUNE CONSIDÉRATION.
    UN RESPECT ÇA SE MÉRITE.
    CE QUE BOCOUM DIT, BEAUCOUP DE. SÉNÉGALAIS LE RÉPÈTENT: CETTE AFFAIRE N EST PAS JURIDIQUE MAIS POLITIQUE. CE QUI VEUT DIRE QUE LA JUSTICE EST INSTRUMENTALISEE.
    LA DENTENTION DE OUMAR SARR EST ILLÉGALE ET IRRÉGULIÈRE. LE PROCUREUR BASSIROU SALL EST UNE HONTE POUR SA PROFESSION. IL VIENT DE PORTER UN COUP ÉNORME A LA CRÉDIBILITÉ DE LA JUSTICE SÉNÉGALAISE. IL FAUT LIBÉRER OUMAR SARR VITE POUR ÉVITER TOUT TROUBLE. LA PAROLE DE L ÉTAT ET DU PROCUREUR NE VALENT PLUS RIEN AUX YEUX DES SÉNÉGALAIS.

  2. Analyse pertinente. Comme quoi ce n’est pas donné à n’importe qui d’être un président digne de ce nom. Quand on dirige un pays on doit être capable de dominer ses impulsions, de prendre de la hauteur et ne pas réagir de façon épidermique à la moindre critique comme un gamin. On ne peut même plus compter le nombre de personnes emprisonnées depuis 2012. Aujourd’hui on emprisonne un leader d’un des plus grands partis de ce pays avant de chercher les motifs. Résultat on nous donne des motifs qui contredisent leurs arguments de départ.
    Ce qui nous différencie des européens c’est que les juges européens pensent à l’image qu’ils vont laisser à la postérité. Nos juges pensent d’abord à leur petite carrière personnelle. Ils mettent leur fierté dans la poche. Si on leur donne un ordre ils ne cherchent pas à vérifier s’il est légale ou pas. Ils l’exécutent d’abord puis vont chercher des motifs bidon après
    Par manque d’expérience de Maky et de son entourage on se retrouve depuis 2012 avec un Etat qui fonctionne selon les humeurs du président et qui ne maitrise même pas ses propres lois internes.

Les commentaires sont fermés.