THÉRÈSE FAYE DIOUF comme s’il n’en existait qu’elle

TF, DG de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des tout-petits et non moins Coordonnatrice nationale de la COJER mérite aujourd’hui le soutien de tous ses frères du parti dans le combat qu’elle mène au quotidien pour le seul profit et compte de l’APR.

TFD est une responsable accomplie. Pour en être une, il faut montrer son amour envers son terroir, cela elle l’a fait au point d’être portée comme ambassadrice par celui ci.
ll faut aussi de l’engagement et du courage.
Cet engagement, elle en a à revendre et le Sénégal et les Sénégalais témoigneront au besoin.
En bonne sèrére, elle est née avec le courage en bandoulière et l’université CAD fut un terrain d’expression pour elle.

Pour couronner le tout, il faut aussi une tête bien faite pour être un grand responsable politique.C’est ainsi qu’après le primaire et le lycée C ND Diouf, elle a atterrit à l’UCAD précisément au département de sociologie et est ressortie avec son parchemin.
Elle est toujours au front, soit pour mettre en relief les innombrables réalisations du président, soit pour décliner les ambitieux projets de celui ci, soit pour clouer au pilori l’opposition pour ne pas dire les songe-creux, toujours très prompte à prêcher le faux pour exister.
Des Thérése FAYE DIOUF, le Président en aura forcément besoin pour réussir son pari de décrocher un deuxième mandat. Cela pour la simple et bonne raison, qu’elle s’engage dans tous les combats sans retenue, elle sait aller au charbon et cela quelque soit le prix.
Son long compagnonnage avec le Président ainsi que la fidélité qui sous-tend celui ci se lit aisément. Elle sait décrypter le moindre mouvement de son chef et les vœux de ce dernier sont les motivations de ses actions.
Si on en cherchait UN, TFD est le produit pur sang de l’APR.
Le Président est fier d’elle et tel sera le cas tant qu’elle sera dans cette dynamique.
Quoi de plus normal pour qu’elle soit membre du très sélectif Secrétariat Exécutif National de l’Apr.
Si les politiciens d’aujourd’hui reflètent, auprès de la jeunesse, une image terne et loin d’être reluisante, c’est parce que des TFD n’en courent pas les rues.
Cela doit être, ALORS, la raison principale pour laquelle nous devons protéger notre PÉPITE.
Pour l’interêt de la nation,
Pour l’interêt de toute la jeunesse
Pour l’égalité genre, et aussi
Pour l’intêret de l’Apr, fier de posséder une telle ressource.