Taxaw Temm appelle à ne pas s’abstenir et à voter massivement NON lors du référendum

Le Secrétariat Exécutif de Taxaw Temm, s’est réuni le Mardi 16/02/2016 pour examiner la situation nationale et particulièrement la déclaration du Président de la République après les avis du Président de l’Assemblée Nationale et du Conseil Constitutionnel.
La montagne a accouché d’une souris après plus de 2ans d’incubation, avec à la clé un référendum piège pour pousser les électeurs à l’abstention. L’avis du Conseil Constitutionnel est utilisé pour maquiller politiquement un renoncement historique d’un engagement qui pour nous relève de l’éthique et de la morale personnelles face au respect de la parole donnée.
Aujourd’hui, vu la façon cavalière, sur le fond comme sur la forme, d’opérer une révision constitutionnelle non concertée, non consensuelle, au mépris de toutes les recommandations des Assises nationales, de la CNRI, et des différents acteurs politiques et de la société civile, Taxaw Temm, conformément à son communiqué de janvier 2016 où il avait exprimé sa volonté de battre campagne pour le NON à un référendum bâti sur des propositions totalement insuffisantes et taillées sur mesure, a décidé de lancer un appel solennel à tous les citoyens d’aller voter NON massivement et de ne pas s’abstenir à ce Référendum du 20 Mars 2016 que le Président veut plébiscitaire.
NON d’abord, pour l’ensemble des engagements que le candidat et le Président Macky Sall n’a pas respectés. Reniement de sa signature de battre campagne lors de la présidentielle de 2012 pour contrer la candidature illégitime et illégale de Abdoulaye Wade ; renoncement à appliquer les conclusions des Assises nationales et plus spécifiquement de la Charte de bonne gouvernance ; renoncement de la diminution du train de vie l’Etat en supprimant des agences inutiles et budgétivores, et la formation d’un gouvernement de 25 ministres ; renoncement à l’application des propositions du CNRI à qui il a confié la mission officielle d’étude des dysfonctionnements institutionnels et qui a utilisé une démarche professionnelle et participative pour s’acquitter de cette tâche ; renoncement à investir les centaines de milliards promis à chaque localité lors des conseils de ministres décentralisés ; renoncement de la poursuite de TOUS les coupables de détournement des deniers publics et le recouvrement de tous les fonds ; etc.
NON ensuite, pour le WAX WAXEET quant à la réduction de son mandat en cours en voulant se défausser sur l’organe central du pouvoir judicaire, à savoir le Conseil Constitutionnel, et en évitant toute référence à l’avis du Président de l’organe du pouvoir législatif.
NON enfin, pour l’ensemble de son oeuvre (y compris la réforme politicienne de l’acte 3 de la décentralisation et la réforme foncière que la commission a du mal à accoucher), afin de disqualifier politiquement le Président à initier toute modification de nos institutions et ainsi l’obliger soit à tirer les conclusions qui s’imposent avec un référendum sanction en 2016 ; soit en rendant sa coalition minoritaire avec une défaite aux élections législatives de 2017.
Taxaw Temm invite donc tous les patriotes, les démocrates, les républicains et les progressistes pour la constitution d’un Pôle Républicain et Citoyen seule gage pour l’avènement d’une alternative effective lors des prochaines législatives de 2017, pour la prise en charge légitime des réformes véritables des institutions que le pouvoir actuel est incapable de mener et pour laquelle il est disqualifié, et pour la défense des intérêts matériels, moraux, sociaux, culturels et spirituels des populations.
Dans l’intérêt de tous, Taxaw Temm continuera à exhorter au dialogue, à la concertation inclusive ainsi qu’à la pacification de l’espace politique et à la paix civile.
TAXAW TEMM
Le Secrétariat Exécutif National Provisoire – Dakar le 17/02/2016