Tanor détruit l’alliance : « Ceux qui pensent que le Ps n’aura pas de candidat contre Macky, se trompent »

L’on s’achemine lentement, mais sûrement vers l’implosion de la Coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar. Après la Ligue démocratique (Ld), dont les relations avec l’Alliance pour la République (Apr), sont polluées par les critiques virulentes des «gauchistes », par rapport à la «forte implication de la famille du président dans la gestion de la cité», le Parti socialiste (Ps), d’Ousmane Tanor Dieng, qui a déjà exprimé toute sa répugnance face à la transhumance, revient à la charge. Et c’est pour larguer, par la voie des «petits maures » qui s’abreuvent sous la tente des adultes, deux grosses infos : «d’abord, pas question pour le Ps de ne pas pré- senter son propre candidat à la prochaine présidentielle, ensuite, le bilan du régime actuel, c’est l’affaire de Macky Sall et uniquement de Macky Sall».
Personne n’a vu, dans le monde, une Coalition, fut-elle de la majorité présidentielle, définir la politique de la nation. C’est le rôle du président de la République. Et c’est à lui d’en défendre les résultats devant les mandants.
Telle est la ligne de défense qu’entend adopter les socialistes qui se démarqueront totalement d’une quelconque solidarité gouvernementale au moment du bilan, face aux électeurs sénégalais.
Mieux, ils ont exprimé cette position lors d’un séminaire regroupant, l’ensemble du bureau national des jeunes et ceux des régions de Tambacounda et de Kédougou, en présence de Barthélémy Dias, représentant le Bureau politique (Bp).
Selon le député maire socialiste de Mermoz, «il est clair que c’est lui (Macky Sall) qui a été élu par le peuple sénégalais. Et, c’est lui qui rendra aussi compte devant le peuple».
«Ceux qui pensent que le Ps n’aura pas de candidat contre Macky, se trompent»