Suspendu chez les avocats, El Hadj Diouf se transforme en politicien « défenseur » invétéré de Macky Sall

Le président de la République Macky Sall peut compter sur le député Me El hadj Diouf pour le défendre sur sa promesse de réduire son mandat de 7 à 5 ans. Présentement en conférence de presse, le député de noter que si jamais Macky Sall réduisait son mandat, il violerait la constitution tout en indiquant qu’aucun leader de la coalition Benno Bokk Yakaar ne devrait présenter un candidat contre le Président actuel. « Il y a beaucoup d’hypocrisie politique. Comment peut-on appartenir à une majorité et envisager de se présenter contre son Président? C’est absurde et insensé! Les sénégalais souvent aiment fermer les yeux devant l’évidence. Sur le mandat de 7 ans, il faut que les sénégalais sachent qu’une constitution est faite pour être respectée. Il peut réduire le mandat, mais pas pour son premier règne. La constitution lui donne 7 ans, il ne peut pas la violer et en refusant de faire ce septennat, il viole la constitution. Et quid de sa promesse ? il y a deux jurisprudences, celle de Chirac ou celle de Abdoulaye Wade. Sa promesse n’est pas supérieure à la constitution. Des vieillards pressés de venir au pouvoir tympanisent les sénégalais. S’il le diminue, il commet le délit de parjure… »