Sonko répond au premier ministre : « Maintenant il nous menace… »

L’inspecteur des Impôts et domaines radié de la Fonction publique a apporté la réplique à Mahammed  Boun Abdallah Dionne qui a proféré des menaces à peine voilées contre lui. «Curieux pays que celui du Sénégal de ceux qui nous gouvernent. On vous invite au débat économique, vous répondez présent, on se fâche, on vous radie et on vous menace de poursuites pénales maintenant», écrit Ousmane Sonko sur sa page facebook avant d’asséner : «La menace d’Etat est l’apanage des faibles à court d’arguments». Cependant, Sonko promet de revenir avec «des informations précises et documentées sur la nébuleuse du pétrole». «Dans le fonds, nous donnons rendez-vous au peuple sénégalais à la conférence de presse de Pastef-les patriotes de ce jeudi 22 septembre. Puisqu’ils n’osent pas relever le défi d’un débat public  télévisé que nous avons lancé», conclut Ousmane Sonko.