Sidiki Kaba est foutu…Le collectif contre les homos lui donne 1 mois pour démissionner

Le Collectif non à l’homosexualité a fait un sit-in, ce matin, pour exprimer sa colère face au mutisme du ministre de la Justice sur l’homosexualité. De l’avis du collectif, Sidiki Kaba soutient les homosexuels. Aussi, lui donne-t-il un ultimatum de 4 semaines pour quitter son poste.

La vague d’indignations contre le port de sacs à main efféminés par des hommes en particulier et contre l’homosexualité en général ne connait pas encore son épilogue. Suite à son rassemblement avorté, le Collectif non à l’homosexualité, regroupant 17 associations, poursuit toujours son combat. En sit-in, ce matin, ces Associations ont exprimé leur amertume face à ce fléau qui n’est cautionné par aucune religion et surtout si l’on sait que plus de 99% de la population sénégalaise se disent musulmans.

Selon le président de l’Association pour une nouvelle citoyenneté africaine (Anca) et porte-parole du collectif, Ababacar Mboup, le ministre de la Justice fait dans l’amalgame parce que s’il ne tolère pas le port de la burqa, pourquoi n’en fait-il pas de même pour l’homosexualité. « S’il y a une intolérance pour le port de la burqa, nous nous disons non à la tolérance des hommes et des femmes pervers et nous avons le soutien de tous les foyers religieux du Sénégal », a déclaré M. Mboup. Abdou Karim Guèye alias Xrum Xaax va plus loin et déclare que « le ministre de la Justice, Sidiki Kaba soutient les homosexuels ».
Très remontés contre lui, le Collectif Non à l’homosexualité exige sa démission mais aussi la dissolution des 9 Associations d’homosexuels reconnus par le ministre de l’Intérieur. Ainsi, il donne un ultimatum de 4 semaines au Garde des Sceaux pour rendre son tablier et appelle les parlementaire à introduire un projet de loi pour qu’il ait des poursuites et des sanctions contre les homos au Sénégal. D’ici la fin de cet ultimatum, s’ils n’obtiennent pas gain de cause, Ababacar Mboup et ses camarades comptent organiser une manifestation dans tout le pays.

Leral.net

1 Comment

  1. Nommé ministre de la justice, et parce que le peuple n’avait pas oublié le combat qu’il a jusque là mené pour l’homosexualité et contre la CREI, l’interrogation lui a été portée publiquement. Et publiquement il a répondu qu’il n’entre pas dans le gouvernement de Macky pour poursuivre son combat, mais pour laisser tomber celui-ci et n’appliquer que la politique de Macky Sall.
    Et là, je m’interroge, quand je l’ai entendu dire que « l’homosexualité n’existe pas au Sénégal, au regard de la loi », applique t il la politique de Macky ou est il entrain de mener son combat sous le silence de Macky ?

Les commentaires sont fermés.