Sidiki Kaba demande l’extradition du Président soudanais…Macky gêné devant ses pairs en Afrique du Sud

En demandant l’extradition du président soudanais, Omar El-Bachir, le président de l’Assemblée des États parties à la CPI, Sidiki Kaba, par ailleurs ministre sénégalais de la Justice, met mal à l’aise le Président Macky Sall. Certains de ses pairs présents au 25e sommet de l’Union africaine, qui s’ouvre ce dimanche en Afrique du Sud, ne portent pas dans leur cœur la juridiction de La Haye.
Se voulant plus précis, il « demande à l’Afrique du Sud, qui a toujours contribué au renforcement de la Cour, de ne ménager aucun effort pour veiller à l’exécution des mandats d’arrêt si les informations reçues sont confirmées ». En clair, Sidiki Kaba invite le Président Jacob Zuma, hôte du sommet de l’UA, à arrêter et extrader Al-Bashir, qui est sous le coup de deux mandats d’arrêts pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité (2009) et pour génocide (2010). Lesquels sont en relation avec le Darfour, région de l’Ouest du Soudan en proie aux violences depuis 2003 avec plus de 300 000 morts selon l’ONU.
Quoi qu’il en soit, cette initiative de Sidiki Kaba contre Omar Al-Bashir place Macky Sall dans une posture délicate. Il prend part au sommet de l’UA en Afrique du Sud au milieu de ses pairs qui, pour la plupart, critiquent la CPI et considèrent ses agents comme des marionnettes à la solde de l’Occident. Ce qui amène à relancer la polémique sur la compatibilité entre les charges ministérielles de Sidiki Kaba et ses responsabilités en tant que président de l’Assemblée des États Parties à la CPI.

2 Comments

  1. Rien ne dérange Macky qui est déja immunisé à la honte. N’est-ce pas lui qui préside aujourd’hui la CEDEAO dont sa cour de justice avait rendu un verdict favorable à KARIM WADE que sa CREI a refusé de respecter. Et que dire de l’injonction du groupe des nations unies sur la détention arbitraire de KARIM WADE.

  2. Je ne crois pas que l’Afrique du Sud soit dirigé par des idiots.
    Pour rappel le président israélien, Shimon Peres avait visité la Belgique alors qu’il était sous le coup d’une plainte devant le tribunal belge dit de compétence universelle. Et durant tout son séjour le tribunal s’est crevé les yeux pour ne rien voir. Actuellement la même CPI est entrain de tout faire pour ne pas recevoir de la Palestine sa plainte contre Netanyahou. Bref la CPI est une Cour Pénale Indigène.

Les commentaires sont fermés.