Si c’était à refaire, Macky Sall ne se serait jamais allié avec le Ps…Il n’y gagne que des ennuis !

Après avoir fait savoir indirectement au responsable de la prairie marron qu’il n’ira pas à la présidentielle avec son parti, l’Apr, le Ps pousse le bouchon plus loin.
A peine cette question réglée et dans la foulée d’une rébellion des maires socialistes qui passent outre certaines mesures, pour s’attaquer à des édifices commerciaux de simples acteurs de développement, les jeunes socialistes ont relancé le débat sur la réduction du mandat présidentiel de Macky Sall de 7 à 5 ans. C’est le vase d’eau qui déborde.
Trois possibilités qui s’offrent au Président de la République : le référendum, l’Assemblée nationale ou la démission, pour son avenir ….. «La meilleure option qui s’offre au Président Sall, pour respecter son engagement électoral, serait de démissionner, le moment opportun», conseille le parti socialiste.
Le combat de ces jeunes est de faire respecter la promesse électorale, ignorant que leur parti doit, en retour, de la reconnaissance. Ecrasé par Abdoulaye Wade et inexistant sur l’échiquier politique national, après la perte du pouvoir en 2000, le Ps a sorti la tête de l’eau, en faisant fusion dans le Benno Bokk Yakaar. Donc, si le soleil brille aujourd’hui au dessus de leur tête, les Verts doivent un grand merci à Macky Sall. Djibril War, directeur de l’école de l’Apr, très remonté contre l’arrogance des socialistes, les avait sévèrement recadrés, avant de se rétracter sur conseil. Un jeu de dupes !
Doomu Rewmi