Seydou Gueye de l’APR: «Il n’y a pas de dialogue possible quand la partie adverse ne veut pas dialoguer»

« Le président Macky Sall est un homme de dialogue. C’est à travers le dialogue qu’il a réussi à stabiliser sa coalition politique. Bennoo Bokk Yaakaar est ainsi la seule coalition dans toute l’histoire du Sénégal à avoir fait un cycle électoral complet. A  chaque fois que la situation l’exige, le président Macky Sall a appelé au dialogue. C’était le cas avec l’adoption et la mise en place de sa politique de territorialisation des politiques publiques, via l’Acte III de la décentralisation qui a été menée dans un processus largement inclusif et participatif. D’autres chantiers sont devant nous pour aller au dialogue. Mais c’est très facile d’imputer l’ineffectivité du dialogue au président de la République. Je pense qu’il est de la responsabilité des deux parties au dialogue de se mettre dans la disposition de la disponibilité pour le dialogue. Quand la logique est une logique de défiance et de préalables, il n’y a pas de dialogue possible à qui ne veut pas dialoguer. Je croix que dans le cas d’espèce, le président Macky Sall a montré sa disponibilité pour le dialogue. Il faut peut-être chercher les problèmes ailleurs. Quand on est dans une posture de dialogue, on ne doit pas se préoccuper d’entendre l’écho de sa propre voix. Il faut se rendre disponible et essayer de le faire au nom de l’intérêt supérieur de la nation. Donc, il faut de l’honnêteté et de l’engagement et croire aux vertus du dialogue. Pour ce qui concerne le président Macky Sall et le pouvoir, nous sommes des militants fervents et  farouches du dialogue. Ce qui se mène au niveau de l’Assemblée nationale doit être dépassé parce que c’est un cadre très institutionnel. Le dialogue  doit se mener et l’une des propositions validées par les Sénégalais  avec le statut du chef de l’opposition est un mécanisme potentiellement porteur d’un dialogue. »