Seydina Fall “Boughazzelli”: “Aliou Sall rend un mauvais service à l’Apr, il achète les consciences…”

0
384

A Guédiawaye, le député Seydina Fall  dit «Boughazelli» de l’Alliance pour la République (Apr) maintient sa candidature aux Législatives de 2017 et tire à boulets rouges sur le maire de la localité, Aliou Sall. Le responsable apériste invite le frangin du chef de l’Etat, qui avait aussi déclaré sa candidature à Guédiawaye, à “des primaires”. Pour Boughazelli, “Aliou Sall n’est pas un exemple à suivre avec l’achat de conscience et le cumule de mandats. Il rend un mauvais service au parti présidentiel”.

“En tant que coordonnateur de la commune, député sortant, je suis candidat encore au niveau du départemental. Aliou Sall est un militant de l’Apr, il a le droit de déposer sa candidature, ce qui est important, ce sont les militants de base. Il y a des responsables qui ont reçu des véhicules et de l’argent. Ce qui n’est pas bon pour le parti”, a indiqué le député sur les ondes de la Rfm.

Seydina Fall explique sa position: “je dis que cela n’est pas normal, parce que Karim Wade, à l’époque, il a donné beaucoup d’argent aux Sénégalais. Abdoulaye Wade, la même chose. Enfin Abdoulaye Wade a été éliminé par Macky Sall”.

S’adressant toujours à Aliou Sall,  Seydina Fall précise: “depuis que tu es élu (à la mairie de Guédiawaye Ndlr), cela fait deux ou trois ans, on ne t’avait pas vu. A six mois des élections, tu viens dire que, je suis candidat. Nous, en tant que fils de Guédiawaye, nous voulons qu’un fils de Guédiawaye soit représenté au niveau de  l’Assemblée nationale.  Mais pas un transfert d’électeurs pour nous représenter au sein de l’Hémicycle”, assène-t-il.

“En 2012, où était-il (Aliou Sall Ndlr) quand on a gagné les élections ?”, s’interroge “Boughazelli”. Le député de la mouvance présidentielle invite le président de la République à prendre ses responsabilités pour faire régner l’ordre dans leur département. ” Je n’écoute que le président. Si Macky Sall ne dit rien je resterai candidat. Mais tout sauf un forcing”, conclut-il.

senego

Laisser un commentaire