Ses proches harcelés…Khalifa Sall sait que le PS et le pouvoir le traquent

Les auditions, dans le cadre de l’enquête ouverte par la Division des investigations criminelles (Dic), pour faire la lumière sur les incidents qui ont émaillé la réunion du Bureau politique (Bp) du Parti socialiste (Bp) du 05 mars dernier, se sont poursuivies, hier. Bira Kane Ndiaye, directeur de Cabinet de Khalifa Sall, et Palla Samb, maire de la commune de Fann-Point E-Amitié, ont déféré à des convocations des enquêteurs de la Brigade des affaires générales (Bag). Ils ont été entendus pendant 6 tours d’horloge, de 10 heures à 16 heures. Khalifa Sall Sall et son lieutenant Bamba Fall sont venus prêter main-forte à leurs deux camarades de « Taxawu Ndakaaru ». D’ailleurs, le maire de Dakar a déclaré aux journalistes qu’il est venu apporter son soutien à ses camarades, dont « le seul tort », selon lui, est d’être proches de lui. «C’est à cause de moi qu’ils sont convoqués, c’est donc normal que je vienne les assister», a lâché Khalifa Sall. A l’issue de leurs auditions, Palla Samb et Bira Kane Ndiaye ont nié toute implication de leur part dans les événements du 05 mars dernier à la Maison du Parti socialiste, de même que celle de leur mentor. Des proches de Khalifa Sall n’y sont pas allés par quatre chemins pour lier ces auditions au meeting prévu ce samedi aux allées du Centenaire par l’Union départementale socialiste de Dakar que dirige le Secrétaire à la vie politique du Parti socialiste.