Scandale à la Sapco : Les deux frères de Mahmoud Saleh recrutés sans aucune qualification…Le DG assume

La Sapco (Société d’aménagement de la petite côte) est encore secouée par un scandale. Sept mois après le départ de Paul Faye, limogé par décret présidentiel suite à des accusations de prévarication sur les terres de la société, c’est le remplaçant de ce dernier qui se trouve dans la mélasse. En poste depuis le 6 janvier 2015, Bocar Ly, dont la nouvelle de sa nomination comme Dg de la Sapco commentée, par ailleurs, comme le résultat d’une instance courtage du directeur de Cabinet politique du chef de l’Etat, a procédé aux recrutements des proches de ce dernier. Ibrahima Mbodj, fils de la petite sœur de la mère de Mahmoud Saleh, a été recruté au poste de cadre supérieur de la boite. Le plus grave dans cette affaire, c’est que celui-ci n’a pas le Bac. « Comme si cela ne suffisait pas, Bocar Ly a procédé au recrutement de Ibrahima Hann dit Ndiogou, frère de même mère que Mahmoud Saleh. Cerise sur le gâteau, le veinard Ndiogou, qui n’a pourtant aucun diplôme, est classé à la catégorie 7A de la convention collective du commerce. Interpellé, Bocar Ly confirme non sans chercher à justifier leur compétence. « Ce que je peux confirmer et que vous pouvez venir vérifier ici à la Direction générale de la Sapco, c’est que j’ai effectivement recruté ces gens-là. J’ai recruté Ibrahima Mbodj, qui est un comptable. Je l’ai recruté suite au départ à la retraite de la dame qui faisait le travail. Il a remplacé poste par poste le comptable qui était-là. J’ai aussi recruté Ibrahima Hann dit Ndiogou. Il est délégué Sapco-solitaire, il est chargé des relations sociales. Il est de la même mère que Mahmoud Saleh. C’est un ami, un partenaire à moi, un compagnon politique qui mérite ce poste. Il gère extrêmement bien. Je n’ai rien à cacher, j’assume tout ce que j’ai fait à la Sapco », explique-t-il dans les colonnes de L’Observateur.