Samuel Sarr, un militant qui pèse très…lourd…Et Wade le sait…

Un divorce vite évité. C’est ainsi que l’on peut qualifier le contentieux de 450 millions de F Cfa entre Abdoulaye Wade et Samuel Sarr. Au point même que le terrain de la permanence du Pds avait été hypothéquée avant que les deux parties n’aient trouvé un «arrangement».

Le béton des relations entre Wade et Samuel Sarr a failli se casser. Et il a fallu de peu pour que le wadiste lâche son qualificatif d’«éternel». En effet, Seneweb a révélé hier que l’ancien ministre de l’Energie «avait traduit en justice le Parti démocratique sénégalais» à qui il réclamait «la somme de 450 millions de F Cfa représentant des dépenses qu’il aurait engagées au nom du parti». La même source rapporte d’ailleurs que «l’affaire avait été appelée à la barre de la 2ème chambre civile du Tribunal de Grande instance de Dakar le 7 septembre dernier». Un des avocats agissant au nom du secrétaire général du Pds a démenti, sur Seneweb l’existence d’une procédure judiciaire, donc d’une quelconque plainte de Samuel Sarr contre son mentor. Il reste que, de sources proches des deux parties, s’il n’y a pas eu une «plainte formelle, au moins il y a bel et bien un différend d’argent» qui les oppose. Le Quotidien a appris également que le contentieux est si lourd que le terrain de la Vdn qui abrite le siège du Pds avait été, un temps, hypothéqué. «Hypo­thèque finalement levée après un arrangement entre les deux parties», suite à des médiations. Seneweb cite les interventions du coordonnateur adjoint du Pds, Oumar Sarr, Mes Madické Niang, Amadou Sall et Mouhamadou Moustapha Dieng. Si cette affaire a été étouffée dans l’œuf, c’est parce qu’elle aurait ajouté aux dissensions qui frappent l’ancien parti au pouvoir. Car, même si Samuel Sarr ne pèse pas lourd en termes de poids politique, il reste que ce serait une lourde perte financière et morale pour les Libéraux. Etant donné qu’il est l’un des rares proches de Wade, avec Madické Niang ou Pape Samba Mboup, à avoir la confiance de l’ancien Président. Wade a d’autant plus besoin de Samuel Sarr que c’est un de ses secours financiers. On se rappelle le fameux chèque de 3 milliards de F Cfa de Alioune Aïdara Sylla dont les 900 millions F Cfa devraient revenir à Samuel Sarr pour le remboursement d’une dette. Lequotidien.sn