Robert Sagna renaît de ses cendres…Il n’est pas mort…Le revoilà avec son « Takku defaraat Sénégal »

Le Rassemblement pour le socialisme et la démocratie / Takku defaraat Sénégal (Rsd/Tds) adhère sans réserve à la mesure de structuration de la coalition présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar, engagée par Macky Sall et ses alliés du second tour de la présidentielle de 2012. A l’issue de leur bureau politique de ce mardi 20 octobre 2015, Robert Sagna et cie ont dit ene effet qu’ils s’inscrivaient de manière dynamique dans le processus en question.

Dans ce cadre, le secrétaire général du Rsd/Tds et ancien ministre socialiste a tenu à informer qu’il a eu une séance de travail « avec une délégation de représentants des partis membres de la coalition, autour du projet de structuration de celle-ci, du niveau central jusqu’aux échelons à la base ».

Dans la foulée, il a affirme que son parti a déjà désigné les membres devant le représenter au secrétariat exécutif de la coalition présidentielle. Se prononçant par ailleurs sur l’élection du Sénégal en qualité de membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies (Onu), le parti de Robert Sagna s’en est largement félicité. Avant d’indiquer que « ce large succès diplomatique doit être un motif légitime de fierté pour tous les patriotes ».

En ce qui concerne par ailleurs le débat en cours au niveau de l’hémicycle sur la question de la constitution ou de la création du Groupe des Libéraux et démocrates, le Rsd/Tds a estimé qu’il s’agit là d’ «un débat normal, en démocratie ». Avant d’appeler à le « dépassionner » et d’inviter les acteurs politiques à lui trouver une solution appropriée, « dans la paix et dans le cadre d’un dialogue constructif».

Robert Sagna et cie n’ont pas éludé la situation de l’agriculture sénégalaise. Relevant les belles perspectives de récoltes des productions agricoles, en particulier, des cultures de rente, le parti a exhorté le Gouvernement « à prendre toutes les dispositions pour fixer, avec les organismes compétents, le prix d’achat de l’arachide et de veiller à mieux préparer la campagne de commercialisation afin de protéger les producteurs contre les spéculateurs et les prédateurs de tous bords qui écument les campagnes en ces périodes ».