Revoilà Tapha Langue noire…Il traite cette fois-ci Amsatou Sow Sidibé de mauvaise foi

Sans salaire depuis le mois de février, Amsatou Sow Sidibé court derrière son argent depuis son limogeage. Selon Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar, Amsata Sow n’était pas ministre pour continuer aujourd’hui à percevoir un salaire. « Je suis attristé par le spectacle qu’offre Amsatou Sow Sidibé à l’opinion. (…).

Mais, de mon point de vue, elle s’est trompée de bonne foi, peut-être. Elle considérait qu’elle était ministre alors que ce n’était pas le cas. Elle était conseillère du président de la République », justifie-t-il dans un entretien au journal L’Enquête. Selon le président du groupe parlementaire, Amsatou Sow Sidibé fait de la victimisation.

Car, elle est bien consciente qu’elle ne remplit pas les conditions d’un ministre pour avoir droit à six mois de salaire après son limogeage. Et d’expliquer qu’elle est en droit d’exiger son arrêté de limogeage qui lui permettra de retourner à l’université et continuer à percevoir ses émoluments en tant qu’enseignante.