revoilà les avocats de l’Etat…Ils mettent leur grain de sel dans la sauce Karim Wade

Les avocats de l’Etat montent au créneau pour parler officiellement de la grâce que Macky a accordée à Karim Wade. Ce n’est pas pour la commenter, mais pour faire des précisions sur sa portée. Mes William Bourdon et Simon Ndiaye qui disent comprendre «les interrogations qui ont surgi à l’annonce de la grâce consentie à Karim Wade et ses complices» n’en soulignent pas moins que «cette grâce ne saurait être interprétée, en aucune façon, comme une remise en cause du jugement de condamnation du Karim Wade et par conséquent, de la reconnaissance de sa culpabilité s’agissant des infractions qui ont été reprochées». Ils précisent que «cette mesure de grâce laisse absolument intacte l’obligation faite à Karim Wade et ses complices d’exécuter les dispositions de la décision rendue autres que les peines d’emprisonnement».

Cela signifie, disent-ils, que «toutes les démarches seront entreprises pour recouvrer, sur le patrimoine de Karim Wade, et bien entendu, des autres personnes condamnées, l’intégralité des sommes qu’ils ont obligation de payer à la République du Sénégal».  Ces rappels qu’«ils ont reçus pour instruction d’entreprendre toutes les démarches judiciaires au Sénégal et dans l’ensemble des pays concernés, pour obtenir une saisie et recouvrement des sommes dues par Karim et ses complices». Ils ne finissent pas sans réitérer «leur engagement à assister l’Etat du Sénégal dans la lutte contre la corruption et l’impunité, et dans le renforcement de la bonne gouvernance».