Révélations sur un scandale à l’aéroport de Dakar…Karim Wade n’a jamais été associé

FILM D’UN SCANDAL A L’AEROPORT INTERNATIONAL DE DAKAR

La société ABS. Sa (chargée du transport des passagers à l’aéroport) vit peut être le dernier moment de son existence. Une existence perturbée depuis l’arrivée de l’administrateur provisoire en juin 2013. Le contrat de ABS court jusqu’en novembre 2016, renouvelable 7 ans par tacite reconduction avec une clause de préavis de six mois (6) en cas de rupture du contrat.

Nb:   Il est important de préciser qu’à la date d’aujourd’hui, nous sommes à quatre mois de la fin du contrat qui est tacitement renouvelé.

Le nouveau directeur des ADS Pape Maël DIOP a dès son arrivée voulu rompre ce contrat en 2013. Ce qui a valu à l’ancien directeur général de l’ABS des démêlés avec la justice soit disant que la société appartenait à Monsieur  Karim WADE et ce qui est FAUX.

Le marché a été attribué par entente direct à  SENECARTOUR de Mbaye SARR ; mais la CREI  a maintenu ABS  à L’aéroport et depuis lors Monsieur Mbaye SARR et Pape Maël DIOP sont à couteaux tirés par ce que monsieur SARR voulait coute que coute démarrer ses activités relatives aux transports des passagers sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor parce que acculé par la banque où il avait demandé une ouverture de crédit afin d’acquérir les véhicules.

Ce 30 Juin 2016 une information relayée par la presse disait que SENECARTOUR  a été autorisée par le directeur des ADS Pape Maël DIOP à commencer le service à partir de 00H (minuit).

L’administrateur provisoire d’ABS  n’ayant reçu aucune notification en ce sens a demandé  au personnel de continuer à assurer le service.

A notre grande surprise à 22H les bus de SENECARTOUR sont introduits à l’aéroport et à 00h les gendarmes ont stoppé net les chauffeurs de ABS et permis à ceux de SENECARTOUR d’assurer le transport des passagers (les gendarmes ont reçu l’ordre de Pape Maël DIOP ce qui est scandaleux car ils ne doivent recevoir d’ordre venant que de la primature).

Le contrat n’ayant pas été dénoncé depuis 6 mois doit être normalement reconduit c’est ce qui ressort des clauses du contrat.

Les employés  sont dans le désarroi total par ce que n’ayant vu ni le secrétaire général du SUTAASS monsieur Alassane NDOYE ni l’administrateur provisoire ni les membres du syndicat.

Livrés à nous même, nous travailleurs de ABS.sa demandons que justice soit faite.

 

 

ABS