Révélations ou Mensonge ? Aïda Mbodj voulait rejoindre l’APR mais c’est Macky qui a refusé…Il ne voulait pas d’elle

Rien ne va plus entre députés de la majorité et ceux de l’opposition. L’altercation entre Aïda Mbodj et Seydina Fall alias Boughazelli prouve que la tension est plus que palpable entre les deux camps. Et la révélation de Abdou Mbow sur la présidente du Conseil départemental de Bambey risque de mettre de l’huile sur le feu. Sur les ondes de RFM, le 4e vice-président à l’Assemblée nationale fait savoir qu’Aïda Mbodj a tout fait pour poser ses baluchons à l’Alliance pour la République (APR). Mais, à en croire Abdou Mbow, Macky Sall, président de l’APR, n’a pas voulu d’elle dans son parti. « Le Président lui a fermé la porte. C’est pourquoi elle devenue subitement active et déterminée à combattre le pouvoir en place. Macky Sall a besoin d’hommes et de femmes qui peuvent servir les Sénégalais », martèle l’ancien coordonnateur des jeunes républicains. Mais, la réponse de Madame Mbodj ne s’est pas faite attendre. Pour elle, « Abdou Mbow ne mérite pas son titre d’Honorable député parce qu’il raconte des contre-vérités ». L’ex-mairesse de Bambey assure qu’elle ne donnera aucune suite aux déclarations de son collègue à l’Hémicycle. « Je ne porterai pas plainte. Je vais laisser les Sénégalais apprécier ces propos et juger eux-mêmes », dit-elle à nos confrères de la radio du Groupe futurs médias.

4 Comments

  1. Le simple fait que ce mensonge d’Abdou Mbow ait fait le tour des médias sous le titre de « Grosse révélation » prouve toute la manipulation qu’elle charrie. Simplement parce que le premier journaliste dans l’oreille duquel tombe cette information aurait pu tout de suite la démentir, s’il utilise sa mémoire ou les recoupements. Ce que les sénégalais ont lu et entendu depuis trois ans, ce sont plutôt les tentatives ouvertes de Macky Sall de recruter Abdoulaye Baldé, Aida Mbodj,etc. Les sénégalais avaient fini par dire que Macky Sall profite des deuils pour recruter. Comment les gens peuvent facilement oublier toutes les tentatives de Macky Sall de recruter Aida Mbodj au point de croire à un mensonge d’Abdou Mbow que Aida avait voulu, mais que c’est Macky Sall qui ne voulait pas. Y a t il encore un seul bénêt sénégalais pour croire que Macky Sall refuse l’arrivée d’un transhumant, surtout venant du PDS ?
    Rappel des infos qui démentent Abdou Mbow:
    http://www.rewmi.com/transhumance-macky-sall-va-t-il-recruter-aida-mbodj.html
    http://www.senenews.com/2014/10/30/aida-mbodj-quest-ce-que-jirai-faire-a-lapr_93450.html
    http://www.thiesvision.com/Aida-Mbodji-decline-l-invite-de-son-frere-a-rejoindre-l-APR_a9780.html
    http://www.seneweb.com/news/Video/faram-facce-avec-aida-mbodj-quot-la-tour_n_139204.html

  2. J’étais avec Aida Mbodji jusqu’à récemment. J’étais dans toutes ses délégations lorsqu’elle rencontrait le groupe de Fada. Aida disait des choses sur Wade et Karim que la décence m’interdit de reprendre. Je l’ai quitté car je ne suis pas un politicien, je suis un intellectuel qui voulait l’accompagner. Je ne me reconnais pas dans son jeu et j’ai préféré prendre mes distances. Qu’il y avait des contacts avancés entre Aida et le pouvoir était connu. Elle nous avait préparés à une jonction avec Macky, elle devait être ministre d’Etat, nous disait-elle. Contrairement à ce que dit Abdou Mbow, ce n’est pas que Macky ne voulait pas d’elle, mais ce que j’ai compris sans que Aida ne me le dise, c’est qu’elle voulait bien cacher son jeu, elle ne voulait pas faire les choses dans un contexte qui pourrait la discréditer. Elle voulait bien organiser son affaire. Elle voulait être candidate à la prochaine élection pour faire la jonction après. Seulement, cette affaire de groupe parlementaire est sortie, elle a pensé que c’est un moyen pour se faire plus crédible et mieux se valoriser aux yeux de macky. Mais les choses so

  3. Malheureusement, la tournure que les choses sont en train de prendre, risque de perdre Aida pour devon. Sa strategie de vouloir être candidate d’abord, de faire un score pour s’imposer à Macky risque de tomber à l’eau. Aida nous disait qu’elle a déjà été ministre d’Etat donc elle n’a pas â se précipiter. Elle pense qu’elle peut faire campagne sous le sceau de candidat des femmes, avoir un bon score et s’imposer a Macky comme premier ministre ou présidente de l’assemblée nationale. Voila ces calculs. A chaque fois que je quittait Aida après nos réunions nocturnes, je disait qu’elle doit être en train de rêver. J’ai souvent demander que les ambitions soient revues a la baisse, ce qui m’a valu les calomnies et autres intriques de certains de ses proches. J’ai finalement choisi de me retirer. Je lui souhaite quand même bon vent.

Les commentaires sont fermés.