Révélations de Pastef sur le ministre-chanteur-Businessman…Youkhou Ndour

Youssou et la République 

La république est grande mais Youssou Ndour n’est pas petit, c’est par cette dose d’humour que je commence ma contribution.

C’est  ma réplique à la si célèbre boutade : Dieu est grand mais le blanc n’est pas petit…

L’anomie s’est installée viscéralement à Ndoumbelane, de telle sorte qu’il est devenu impossible de s’exprimer sur la vie du pays sans risquer de se faire traiter de jaloux ou de méchant.

Certains acceptent d’être relégués au rang de sous- citoyens et développent le syndrome de Stockholm.

Ce n’est pas tant la personne de Youssou qui m’intéresse, mais la république qu’il asservit surtout cette période, où d’honnêtes citoyens qui remplissent leur mission sont vilipendés  et jetés en pâture.

Nafi Ngom est livrée à la vindicte populaire, pour avoir rendu public le rapport de l’OFNAC conformément à la loi, et auparavant elle avait  pris le soin d’acheminer le rapport auprès du président de la république, qui devait en être informé avant les citoyens que nous sommes.

Donc, son seul tort c’est d’avoir été conforme avec la loi et d’épingler de mauvais gestionnaires de nos ressources publiques.

Ousmane Sonko est suspendu de ses fonctions et ce malgré le paiement des impôts dû par l’assemblée nationale, et grâce à sa pugnacité à défier le président de L’assemblée nationale qui avait nié devoir des impôts, Niasse a abdiqué.

Par l’entremise d’Ousmane Sonko, l’assemblée nationale est finalement passée à la caisse, et au lieu de le féliciter pour avoir permis de recouvrer l’argent du peuple, il est sanctionné.

Ces deux exemples démontrent à suffisance l’absence de règles dans notre pays, et indique clairement la voie tracée par celui qui naguère avait pour slogan : une gouvernance sobre et vertueuse …

Pire, très peu de personnes osent réclamer l’égalité et l’équité du citoyen, et Youssou se permet au vu et au su de tous, ce qu’aucun fonctionnaire ne peut se permettre.

Il viole le statut du fonctionnaire et la loi qui interdit à un fonctionnaire d’être un commerçant.

Dans quel pays sommes-nous ? Sonko, est suspendu soi-disant pour non-respect de son statut de fonctionnaire, et Youssou, en sus de son statut de fonctionnaire, mène son commerce endiablé et rétribué par l’état sans se faire inquiéter.

Cela pose un problème d’équité des citoyens devant la loi et tous les républicains doivent le déplorer.

 

Il cumule son poste de ministre avec celui de chef d’entreprises, il a un groupe de presse qui s’apparente plus à un groupe de pression. Cheikh Amar, un actionnaire du groupe GFM est aussi en collusion avec le régime, ce qui donne lieu à un conflit d’intérêt permanent.

Quand il était ministre de la culture  il s’est versé une subvention de cinquante millions pour son Bercy, et son nom revient incessamment dans le scandale de la SAPCO, avec une somme de plus de trois cent millions …

Par ailleurs Moise Ambroise Gomis l’a taxé de vendeur éhonté de visas à travers Bercy.

Actuellement il anime les vacances dansantes et nul ne sait le montant de ses contrats de production.

Cela fait certainement trop pour un seul homme, qui prend en otage la république.

Macky Sall peut traiter les marabouts de citoyens ordinaires, mais il doit penser hic et nunc que You est un citoyen extraordinaire, et c’est ainsi qu’il se plie à la volonté du roi, lui le « Sall Lamtoro burr Fouta «, ubuesque vous me direz.

Pour revenir au cas de notre Youssou national, si on devait décerner la palme du citoyen sénégalais le plus pris en charge par l’état, il serait certainement arrivé en tête.

Depuis Diouf, en passant par Wade, et maintenant sous le régime du président Sall, il est celui qui a bénéficié indûment de remises gracieuses, d’exonérations fiscales, d’épongement de créances fiscales et tutti quanti.

Ce n’est pas son collègue ministre, Souleymane Jules Diop, qui me démentira , à l’époque, il avait ébruité le détournement des fonds de L’entreprise Benetton par Youssou , et mis à nu le système de prédation de l’entreprise Jokko , qui réclamait quinze mille francs pour chaque dossier de demande de financements à des pauvres gorgolous , pour obtenir un micro – crédit et dont certains n’ont jamais vu la couleur .

Il ne faut pas oublier son différend avec Karim Wade qui a accusé You de chantage, il lui réclamait trois cent millions pour composer une chanson à la gloire des Wade, d’après Karim.

En tout cas Pape Diop, l’ancien maire de Dakar s’est vu gratifier d’une chanson par You et certains ont mis en avant un deal dont j’ignore le contenu.

Le prétexte qu’il porte haut le flambeau du pays ne doit pas être un permis à tout faire délivré par Macky Sall .

Chacun a son niveau vend l’image du pays et Youssou ne doit pas être au-dessus des lois, ni l’alpha  et l’oméga de la république.

Cheikh Ahmed Tidiane Sall

Militant Pastef les patriotes

2 Comments

  1. On ne peut rien contr les mechants , mecontents et rancuniers. Vous du buzz et surtout la pub pour votre parti en passant par You. Celui qui veut du buzz rekk s’attaque a You. Finalement personne n’epargne You. Thiey , heureusement que tu as chante  » bour yalla moy dogal  » boulen falle  » porter press , thiebou sey , dounia, yoonu ndeug, niit ki a safaram…

  2. JALOUSIE JALOUSIE REK AU MOINS A FAIT QUELQUES CHOSES AU SENEGAL ET VOUS ? NADA

Les commentaires sont fermés.