Révélation de l’OFNAC : « Il y a un baron du régime qui refuse de se faire contrôler »

Malgré les injonctions du président Macky Sall à ses hommes, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) n’a toujours pas reçu la totalité des déclarations de patrimoine. Selon la présidente de cette institution Nafi Ngom Keïta, il y a un « baron » du régime actuel qui refuse toujours d’être contrôlé. « Jusqu’à présent, il y a quelqu’un qui se rebelle et qui dit que l’Ofnac ne va le contrôler. Et ce la pose le problème du mérité des personnes qu’il faut à la place qu’il faut et du niveau d’instruction des gens », a-t-elle martelé hier, lors d’un atelier organisé par l’Ong Osiwa. Pour Nafi Ngom Keïta, si cette personne savait qu’en acceptant d’être ministre, directeur général, il avait engagé sa responsabilité, elle n’aurait pas refusé d’être contrôlée. Parce que dit-elle, chaque responsable à qui l’on confie des biens publics, doit faire la redditions des comptes. « C’est pourquoi dans la promotion de la plateforme, nous encourageons l’administration à aller vers la gestion axée sur les résultats, qui facilite la reddition des comptes dit-elle, soulignant que les efforts. « Les instruments juridiques au niveau international et national sont-là, mais la corruption s’aggrave de plus en plus dans notre pays. Tous les secteurs sont touchés. Il faut donc relier nos stratégies de lutte et de prévention de la corruption, renforcer la répression et revoir les stratégies préconise la patronne de l’Ofnac », préconise Mme Ngom dont les propos sont rapportés par l’Observateur.