Requête aux fins de saisie du compte « Panama Papers »…Monaco déboute l’Etat du Sénégal

Le tribunal de Monaco a refusé une saisine du  compte de Mamadou Pouye révélé dans l’affaire « Panama Paper ». Dans sa livraison de ce mardi,  l’Observateur a  renseigné que l’agent  judiciaire de l’Etat qui avait sollicité, le 17 novembre 2015, les services  de l’avocat monégasque, Me Thomas  Giacardi,  pour faire une  saisine arrêt  sur  les comptes  bancaires ouverts par  l’ancien ministre d’Etat Karime Wade, son ami d’enfance Mamadou Pouye, Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo, considéré   comme son prête-nom et Karim Abdoukhalil, pour recouvrer 10  milliards de francs Cfa n’a pas eu gain de cause. Car a-t-il poursuivi, dans le journal, Madame la présidente du tribunal de première  instance de la Cours d’appel et des tribunaux de la principauté de Monaco a refusé une saisine arrêt sur certains comptes bancaires supposés appartenir à Karim Wade et compagnie. Ainsi, l’Etat du Sénégal a, d’après toujours l’Obs,  réussi juste à faire une saisine d’affaire des comptes bancaires des sociétés Aviation Handling  service international Ltd, Menzie Middle east Africa Sa etc . Des structures logées au Panama où dans  les iles vierges  britanniques. Seulement, l’Etat du Sénégal s’est retrouvé avec juste 2,4 milliards dont il n’est pas encore propriétaire, à cause du caractère de contradiction de la   procédure.

2 Comments

  1. Macky Sall sera débouté et perdra tout procès devant n’importe quel tribunal du monde où ce n’est pas lui qui a choisi la composition. Il perdra devant n’importe quelle justice où ce n’est pas lui qui a lancé un appel d’offre, avec cahier de charges de ce que les juges doivent faire, pour choisir la composition de cette justice.

  2. Le pouvoir de Macky Sall, avec sa presse des 100 abêtissante, s’est lancé dans une impossibilité: donner une suite logique à un mensonge. Impossibilité et entêtement, le résultat sera des milliards et des milliards du Sénégal dépensés en pure perte, pour tenter de sauver un pouvoir de la compréhension du peuple de son gros, très gros mensonge. Même de petits sapiteurs ont vite fait de comprendre tous les milliards qu’ils peuvent tirer d’un besoin d’un pouvoir de peindre des mensonges pour en faire des titres de presse. Alors, les sapiteurs se sont sucrés et ont disparu. Dans la phase actuelle aussi, beaucoup de petits affairistes du monde sont entrain de se sucrés sur les milliards du Sénégal…. enfin, sur le peu qui nous reste. Ils se passent tous le mot. Au Sénégal, il y a une opportunité à saisir: un pouvoir a besoin de mensonges pour salir son opposition, il faut faire son offre de service. Bien sûr que les avocats de l’état seront les premiers à se servir. Sinon comment comprendre que Moussa Félix Sow ait dit publiquement que 430 milliards ont été volés et parquer dans des banques arabes, et qu’il a besoin seulement de son billet d’avion pour les rapatrier, et que l’on mette 4 ans à lui payer des millions du contribuable sénégalais, sans que jamais on ne fasse allusion à ces 430 milliards. Au contraire, ils s’irritent même quand on leur rappelle ses milliards. Et ils continuent toujours de croire qu’ils réussiront à faire tenir debout au mensonge à coup de milliards du Sénégal jetés par la fenêtre ?

Les commentaires sont fermés.