Référendum…Les intellos de l’APR insistent sur le respect de l’avis du Conseil Constitutionnel pour l’intérêt du Sénégal

Le Comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Alliance pour la République (Cirsem) exhorte tous les acteurs politiques à « respecter l’avis des cinq Sages du Conseil constitutionnel sur le projet de référendum ». Pour le Coordonnateur Lassana Sidibé et ses camarades, « cet avis des cinq Sages transcende les considérations politiciennes pour l’intérêt exclusif de la nation sénégalaise ». Ils estiment pour finir que « le Sénégalest une démocratie jeune qui a besoin d’institutions fortes par le dialogue, la concertation, le consensus, indispensables pour l’émergence à l’horizon 2035 ».

2 Comments

  1. Hi ! Hi ! Hi ! Plus le temps s’écoulera, plus les manigances s’afficheront. Malgré le fait que beaucoup de sénégalais ont maintenant compris leur système d’abêtissement du peuple par leur médias, il existe encore toujours des victimes de leurs contorsions. Dés l’instant que le conseil constitutionnel est saisi, on ne peut plus parler de respect, par Macky, de sa parole, mais de ce que décidera ce conseil. Il s’agit là, alors, de la parole du conseil constitutionnel et non plus de celle de Macky. Si Macky consulte le conseil, avec comme postulat, que quel que soit ce que ce conseil décidera, lui, il va respecter sa parole, alors la consultation du conseil devient insensé.
    Tanor vient de dire la même chose que le conseiller juridique de Macky, la même chose que Abou Abel Thiam. Si le conseil ne pouvait avoir qu’un seul avis, il n’y aurait pas autant de débat. Il y a débat parce que l’avis du conseil peut être opposé à la parole de Macky qu’il dit vouloir respecter. Et s’il est contraire à la parole de Macky, va t il rejeter l’avis du conseil dont il a tant médiatisé l’importance ?
    Après le conseil constitutionnel,la même situation se reproduira en attente du référendum. Si le peuple ne pouvait avoir qu’un seul choix, il n’y aurait pas débat? Mais il se trouve que le choix du peuple peut être contraire à la parole de Macky qu’il veut respecter. Et dans ce cas va t il passer outre le choix du peuple pour faire le contraire.
    Macky Sall a réussi à faire porter sa parole à beaucoup d’impondérables. Pour dire vrai, le respect de sa parole ne dépend plus de lui. Donc Macky ne respectera pas sa parole. La messe est dite depuis longtemps. Il reste juste un bouillon médiatique à faire vivre au peuple pour au moins deux avantages: Noyer la bombe Diack et trouver à la presse de Macky une justification médiatique du non respect de sa parole.

Les commentaires sont fermés.