Reduction de son mandat… Macky Sall essaie de lancer un ballon de sonde pour mesurer l’état de l’opinion

« Est-ce que le président essaie de lancer un ballon de sonde pour mesurer l’état de l’opinion, de la détermination de ses partisans et de ses opposants à l’accompagner ou à l’empêcher de réduire son mandat ? Evidemment, c’est la grande question. Effectivement, il y a une possibilité ou une probabilité que le Président essaie de mesurer l’état de l’opinion. Mais, cela néanmoins peut faire une certaine confusion dans l’appréciation d’une évolution sémantique dans l’engagement qu’il avait pris à réduire son mandat et à se l’appliquer lui-même. Maintenant, le problème est un peu plus complexe parce que le Président se détermine de moins en moins, de manière ferme, sur son engagement à réduire son mandat. Il ne l’a pas totalement nié. Il n’a pas indiqué qu’il ne va pas réduire son mandat. Mais, les formes de communication qu’il mène laissent croire que la détermination qu’il avait au début s’est un peu érodée et qu’aujourd’hui, on voit un Président beaucoup plus hésitant, beaucoup plus ambivalent dans son discours qu’un Président déterminé à réduire de manière irréversible son mandat. C’est pourquoi je dis que l’évolution sémantique qu’on peut percevoir dans son dernier discours quand il parle d’applicabilité en consultant le Conseil constitutionnel du mandat, me parait être l’illustration la plus flagrante de l’hésitation qui habite le Président dans sa détermination à réduire le mandat. » a dit Momar Seyni Ndiaye, ancien journaliste formateur dans un entretien avec Sud Quotidien

1 Comment

  1. LA PIRE DES CHOSES QUI PUISSE ARRIVER EST UN PRÉSIDENT QUI HÉSITE, QUI EST INDÉCIS.
    UN PRÉSIDENT DOIT AVOIR DE L’AUTORITÉ, ÊTRE CAPABLE DE TRANCHER.
    UN PRÉSIDENT QUI HÉSITE PENDANT 3 ANS NE MÉRITE PLUS D’ÊTRE PRÉSIDENT.
    MACKY SALL EST UN PREMIER MINISTRE RATE.

Les commentaires sont fermés.