Recrudescence des accidents…Les personnes accidentées exigent une communication publique de Macky Sall

L’association des victimes d’accidents a, suite aux récentes accidents qui   ont couté  la vie, en   l’espace de 24  heures à 18  personnes, réclamé une communication   publique du président Macky Sall. « Nous demandons au chef de l’Etat, Macky Sall de définir une bonne politique de prévention pour réduire les cas d’accidents et qu’il se prononce publiquement pour sensibiliser les Sénégalais. Nous, nous y sommes mais malheureusement toutes nos campagnes de sensibilisation préventives, nous les faisons sans le soutien de l’Etat et pourtant nous le faisons pour nous-mêmes, mais aussi pour les autorités », a réclamé dans  une déclaration,  Ousmane Ndoye, président de l’association nationales des personnes victimes d’accidents (Anpavh). Il a aussi saisi cette occasion pour lancer un appel pressant au président de la république pour une meilleure politique de prévention des cas d’accidents. « Nous avons constaté avec regret la mort de plus de 16 personnes par accident. Aujourd’hui, nous déplorons la lenteur des secouristes car comme je l’ai dit la place des sapeurs-pompiers, c’est dans le terrain, sur les routes et non dans les casernes. Vous savez nous au Sénégal, notre terrorisme, ceux sont les accidents de routes, du fait des morts enregistrés. Quant, il y a accident, nos niveaux d’interventions sont très lents. Le gouvernement doit aussi aider les victimes à faire le suivi de leurs traitements médicaux car l’assurance tarde  » a-t-il  regretté.