Radiation de Sonko…Viviane Bampassy enfonce l’inspecteur des Impôts

Viviane Bampassy a, dans les colonnes de l’Observateur de ce vendredi recadré le débat sur le décret présidentiel, qui a mis fin aux fonctions du leader du Pastef en tant qu’Inspecteur des Impôts et Domaines.

Se voulant claire, elle a commencé par préciser qu’Ousmane Sonko n’est pas le premier fonctionnaire à être traduit devant le Conseil de discipline.

Mieux, a-t-elle indiqué, la procédure concernant l’ex-Inspecteur a été faite dans le cadre de la loi. «Lorsque M. Sonko, fonctionnaire de l’Etat, s’attaque, de façon virulente, au Chef de l’Etat, la clé de voûte des institutions, peut-on admettre, en âme et conscience, cela d’un agent de l’Etat», s’est interrogée Viviane Bampassy.

Toujours dans les colonnes de L’Obs, le ministre de la Fonction publique refuse d’admettre la thèse, selon laquelle Ousmane Sonko a reçu la notification de sa radiation dans la presse.

Quid de l’argument selon lequel il devait être assisté par ses conseils ? Viviane Bampassy dit niet. «Un défenseur signifie un défenseur, je ne sais pas ce qu’on peut aller chercher derrière cela», a-t-elle confié à nos confrères.

S’agissant de la mise en cause de la compétence de la Direction générale des Impôts et Domaines par Ousmane Sonko, le ministre a indiqué, «en matière de procédure, tout ce qui a été fait dans le cas Ousmane Sonko, l’a été dans le strict respect de la loi et du règlement».

3 Comments

  1. Mme Viviane Bampassy t’es tu regardée devant un miroir? Mr Sonko n’attaque pas le président il l’assiste plutôt dans sa gestion sobre et vertueuse pensant qu’il a été abusé. C’est triste et pathétique que tu puisses tenir ces propos pour garder ton poste. Dommage que l’intérêt personnel prime sur certains fonctionnaires sortis de l’anonymat depuis l’avènement de l’actuel président. Saches que toute cette farce te rattrapera. L’histoire retiendra ta participation honteuse dans cette forfaiture.

  2. Vraiment écoeuré. Elle me fait honte!!!! Rien que pour conserver son poste, elle préfère se retrouver du côté obscur au lieu d’être juste! Yawmal qiyama di na meti!

  3. Le marabout et homme politique Serigne Modou Bara Doli n’est pas du tout tendre avec Ousmane Sonko. En conférence de presse à Yoff le président du rassemblement des guides religieux qui soutiennent Macky Sall souhaite que l’ex Inspecteur des impôts et domaines soit traduit en justice pour enrichissement illicite.

    « En l’attendant parler, ceux qui ne le connaissent pas le prennent pour un homme honnête et vertueux alors qu’il est loin de l’être. Moi je sais lui il sait. Je souhaite que la cours de répression de l’enrichissement illicite s’intéresse à son patrimoine surtout foncier comme ce fut le cas avec Tahibou Ndiaye. Au temps du PDS nous avons collaboré sur un dossier, il sait et moi je sais. Donc il gagnerait à mordre sa langue. Et si les Sénégalais savaient comment il a géré ce dossier, ils sauront que Sonko n’a pas de leçons de vertu de donner. Il n’est pas clean la crei doit l’interroger» A –t-il menacé avant d’ajouter : « J’ai entendu dire qu’il a été révoqué par le président Macky Sall, non je regrette. C’est son ministère de tutelle qui a proposé sa révocation. Le chef de l’état a les mains liées en tant que garant du respect des lois et règlements de ce pays. Il ne pouvait pas faire autre chose, c’est son ministère de tutelle qui ne voulait plus de lui, qui l’a traduit devant un conseil de discipline. Pour retarder la procédure il est venu avec un pool d’avocats, ce qui contraire à la loi. Il a été jugé par contumace. Donc c’est un dossier administratif qu’il veut politiser, alors nous l’attendons sur le terrain politique parce qu’il a du temps maintenant pour faire de la politique. Sonko n’a qu’un seul militant c’est la presse. »

    Serigne Modou Bara Doli de conclure pour ironiser « Imaginez un médecin qui mettait chaque jour à mettre sur la place publique les dossiers médicales de ses patients. Donc cette sanction est valable pour tous fonctionnaires. Et je vous rappelle que ce même Sonko avait fait allusion à une maladie de Wade. »

Les commentaires sont fermés.