Radiation de Sonko…Les habitants de Bignona partagés entre déception et incompréhension

S’agit-il d’affection parentale ou de sentiment impartial ? La question mérite d’être posée vue les origines de l’inspecteur Ousmane Sonko qui a été révoqué de la fonction publique. Les populations de Bignona sont très choquées, du moins les personnes qui ont accepté de parler à xibaaru. La nouvelle a raisonné comme un recul démocratique et une volonté manifeste de liquider un jeune cadre leader qui est sur la voie d’être la fierté de son pays et ses origines. Pour les habitants de cette partie du Sénégal, cette décision est « injuste, inopportune, impopulaire et n’honore ni le Sénégal ni le chef de l’état ». Les hommes politiques, les femmes au marché, les ouvriers, les fonctionnaires, la société civile… tous ont majoritairement « déchiré » le décret qui a mis fin aux fonctions de Sonko. « C’est une honte pour notre pays et un défi pour les cadres du sud » a déclaré un homme qui a requis l’anonymat. « Pourquoi nos fils du sud ne peuvent pas être leader dans ce pays » a ajouté une femme de 55 ans trouvées dans un coin de rue dans le quartier Manguiline de Bignona. Quand a A.Sonko, un retraité trouvé à l’ancienne gare routière, « aucun mot ne suffira pour qualifier cette erreur historique » avant d’ajouter « je ne sais si c’est l’assemblée nationale ou la cour suprême qui sont compétentes mais je leur demande de s’autosaisir et de casser ce malheureux décret… » Le secrétaire général de l’UJTL communale de Bignona parle lui, de honte et de recul démocratique. De toute façon, Ousmane Sonko peut compter sur le soutien de ses parents et de nombreux sympathisants qu’il vient de se faire à cause de l’acharnement sur sa personne. En définitive, l’argument de non respect de l’obligation de réserve brandi par le gouvernement pour justifier son acte est tout simplement balayé par les populations de Bignona. Mais de quelle obligation de réserve parle-t-on ?

L.BADIANE pour xibaaru.com

1 Comment

  1. QUAND SONKO INSUTAIT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LES FILS DIGNES DU PAYS ,PERSONNE N’OSAIT PAS LUI DIRE ARRETE .
    MAINTENANT IL EST DANS LA MERDE ,LAISSONS TRANQUILLEMENT LES HABITANTS DE BIGNONA QUI SONT DES NOBLES FILS DU PAYS .

Les commentaires sont fermés.