Radiation de Ousmane Sonko…L’UNP dénonce un recul démocratique

L’Union Nationale Patriotique UNP  par la voix de son président Moctar Sourang considère que La radiation d’Ousmane Sonko de la fonction publique est un recul démocratique. Un retour au parti Etat comme du temps de l’UPS. En effet depuis la fin du  monopartisme des années 70, aucun fonctionnaire n’a été radié pour avoir exprimé ses opinions politiques ou syndicales. Le Régime actuel se trompe d’époque. Cette décision  est grave car cela voudrait dire que le médecin ou l’infirmier fonctionnaires  ne doivent pas  critiquer la  politique sanitaire , l’enseignant du public aussi a une obligation de réserve et doit se garder de critiquer la gestion de l’école. En effet c’est la fonction de Sonko en tant qu’inspecteur des impôts qui est visée et non sa position dans l’institution qui lui aurait permis d’accéder à des secrets ou informations sensibles .Que les fonctionnaires se le tiennent pour dit  ils doivent  être du côté du pouvoir ou se taire car  le Parti ,le pouvoir politique  c’est l’Etat. Aujourd’hui la quasi-totalité  des directeurs de sociétés à caractère  techniques de l’administration sont de  l’APR. Tout semble indiquer que le Président macky Sall n’aiment pas que les gens s’opposent à lui et à son pouvoir ou lui tiennent tête, il est allergique aux critiques d’où qu’elles viennent. Il est devenu le Roi le Maitre Absolu

Il est clair que l’opposition va se radicaliser et s’unir sur l’essentiel ce qui n’était pas possible avant car il était inimaginable avant que l’opposition puisse s’entendre surtout qu’une bonne partie avait combattu le pds et ses alliés aux côtés des tenants de l’actuel pouvoir. Aujourd’hui il y a une  dictature rampante  qu’il faut freiner.

La confrontation est inévitable car le pouvoir actuel n’a pas le sens du dialogue, du consensus et de l’élégance républicaine. La ruse  le dénigrement et la force sont leurs armes. Des opposants prêts à tout pour changer le régime parce que humiliés, radiés, dépouillés de leurs biens et de leur droit, déçus par les politiques mis en œuvre et la gouvernance.

Notre Parti l’UNP appelle toutes les forces nouvelles de changement à s’unir pour barrer la route à la dictature rampante

Moctar Sourang

1 Comment

  1. Le marabout et homme politique Serigne Modou Bara Doli n’est pas du tout tendre avec Ousmane Sonko. En conférence de presse à Yoff le président du rassemblement des guides religieux qui soutiennent Macky Sall souhaite que l’ex Inspecteur des impôts et domaines soit traduit en justice pour enrichissement illicite.

    « En l’attendant parler, ceux qui ne le connaissent pas le prennent pour un homme honnête et vertueux alors qu’il est loin de l’être. Moi je sais lui il sait. Je souhaite que la cours de répression de l’enrichissement illicite s’intéresse à son patrimoine surtout foncier comme ce fut le cas avec Tahibou Ndiaye. Au temps du PDS nous avons collaboré sur un dossier, il sait et moi je sais. Donc il gagnerait à mordre sa langue. Et si les Sénégalais savaient comment il a géré ce dossier, ils sauront que Sonko n’a pas de leçons de vertu de donner. Il n’est pas clean la crei doit l’interroger» A –t-il menacé avant d’ajouter : « J’ai entendu dire qu’il a été révoqué par le président Macky Sall, non je regrette. C’est son ministère de tutelle qui a proposé sa révocation. Le chef de l’état a les mains liées en tant que garant du respect des lois et règlements de ce pays. Il ne pouvait pas faire autre chose, c’est son ministère de tutelle qui ne voulait plus de lui, qui l’a traduit devant un conseil de discipline. Pour retarder la procédure il est venu avec un pool d’avocats, ce qui contraire à la loi. Il a été jugé par contumace. Donc c’est un dossier administratif qu’il veut politiser, alors nous l’attendons sur le terrain politique parce qu’il a du temps maintenant pour faire de la politique. Sonko n’a qu’un seul militant c’est la presse. »

    Serigne Modou Bara Doli de conclure pour ironiser « Imaginez un médecin qui mettait chaque jour à mettre sur la place publique les dossiers médicales de ses patients. Donc cette sanction est valable pour tous fonctionnaires. Et je vous rappelle que ce même Sonko avait fait allusion à une maladie de Wade. »

Les commentaires sont fermés.