Qui sera le prochain président de la République du Sénégal ? Son portrait-robot

Lors d’un débat public sur le thème «Quels critères pour le choix d’un président de la république du Sénégal à la prochaine élection présidentielle (2017- 2019)?» organisé hier, mardi 2 juin, au Centre de Recherche Ouest Africain (WARC) de Dakar des panélistes ont dressé le portrait-robot du futur chef de l’Etat du Sénégal. Selon eux, celui-ci doit avoir la probité et la compétence, l’intégrité physique et moral, l’éthique de la responsabilité et de l’impartialité et être indépendance

Probité et compétence, intégrité physique et moral, Ethique de la responsabilité et de l’impartialité et Indépendance, ce sont là les quatre critères à mettre en avant dans le choix du président de la République à la prochaine présidentielle. Ce portrait-robot du futur chef de l’Etat du Sénégal a été dressé par des panélistes lors d’une conférence organisée au Centre de Recherche Ouest Africain (WARC) de Dakar hier, mardi 2 juin, sur le thème «Quels critères pour le choix d’un président de la république du Sénégal à la prochaine élection présidentielle (2017- 2019)?».

Le secrétaire général de la Raddho un des panélistes revenant sur le thème de cette table-ronde, a donné ces quatre critères à remplir pour faire un bon président de la République. Pour Aboubakry Mbodji, il faut, entre autres atouts, «la probité et la compétence, l’intégrité physique et celui moral, l’éthique de la responsabilité et celui de l’impartialité et de l’indépendance».

Le journaliste Mame Lesse Camara, lui aussi conférencier dira qu’un des problèmes du Sénégal, datant d’avant même l’indépendance, c’est la puissance des chefs religieux et des dirigeants spirituel sur l’histoire électorale du Sénégal. «La course des politiciens vers le soutien apporté par les chefs religieux est une véritable problématique qu’il faut bien regarder», a-t-il relevé.

Source Sud