Que les tondus politiciens et le groupe de jeunes rappeurs qui veulent diaboliser le chef de l’Etat sachent que Macky est prêt…

Le Coordonnateur national de la Convergence des forces républicaines (Cfr) et le Coordonnateur des jeunes boucliers de la République (Jbr) ont fait face à la presse, hier pour défendre leur leader. Selon eux, conscient de son engagement, Macky est allé jusqu’à bout de sa logique et « en tant que garant de nos Institutions, il était obligé, après consultation du Conseil Constitutionnel, de se soumettre à l’avis contraignant». A ceux qui diabolisent la volte-face de Macky, Amath Diouf dira : «Que les tondus politiciens et le groupe de jeunes rappeurs qui veulent diaboliser le chef de l’Etat sachent que SMS est prêt à aller aux élections en misant sur sa coalition et son bilan déjà positif.
Lui emboîtant le pas, Babacar Lô Ndiaye s’en est violemment pris aux « Y en a marristes » : « Voilà un groupe de jeunes qui doit comprendre et intégrer que la marche du pays ne les incombe point. Nous leur demandons simplement de se recroqueviller dans leur petit village de Youkoung koung avant qu’on détaille leurs sales dossiers ». Selon lui, Y en a marre’ est un groupe de jeunes « raquetteurs structurés, des anti-modèles… Qui combattent aujourd’hui, ce qu’ils défendaient, hier ».