Que cache le ministre Moustapha Diop ? Après ses injures, son agent fuit les magistrats de la cour des comptes

Entre le cabinet du ministre délégué à la Microfinance et à l’Economie solidaire, Moustapha Diop et la Cour des comptes, le grand amour n’est toujours pas à l’ordre du jour. Mais ce qui est sûr ce n’est pas la faute des magistrats mais bien celle du ministre et de ses agents qui font out pour éviter la vérification des comptes du Fonds de promotion de l’entrepreneuriat féminin. Et c’est flagrant…
Après les échanges peu amènes qui ont eu lieu dans les locaux du Fonds de promotion de l’entreprenariat féminin le lundi dernier, un autre grief est venu s’ajouter au premier, mais qui concerne cette fois, directement, l’attitude du directeur dudit fonds de promotion de l’entrepreneuriat féminin.
M. Abdoulaye Dahibou Seck a fait faux bond aux auditeurs de la Commission de vérification des comptes et de contrôle des entreprises publiques (Cvccep), qui l’attendaient hier au siège de la Cour des comptes. Après la rencontre avortée du lundi dernier, perturbée par la présence et les insultes du ministre Moustapha Diop, la réunion d’hier devait être la première étape pour permettre de relancer le processus devant aboutir au contrôle de la gestion de cet organisme de l’Etat, aujourd’hui rattaché au ministère de la Microfinance et de l’Economie solidaire.