Proposition de libération : Assane Mbacké crache sur une liberté provisoire et exige un non-lieu

Le jeune marabout, Assane Mbacké, inculpé et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel suite à l’incendie des domiciles à Touba du député Moustapha Cissé Lô, aurait craché sur une liberté provisoire que les autorités lui proposent.
Dans un communiqué exploité par “La Tribune”, le marabout “karimiste” déclare : “Je leur ai dit que j’exige un non-lieu car je n’ai rien fait et l’instruction le prouve. Je ne veux pas faire comme si c’est moi qui suis en faute ou qui ai demandé cette liberté provisoire. Ils n’ont qu’à dire le droit et me laisser rentrer chez moi. Je n’ai commis aucun crime ni délit pour qu’on me propose une liberté provisoire. Si j’avais voulu d’une liberté provisoire, je l’aurai eu il y a longtemps quand les émissaires de Macky Sall me proposaient de rejoindre l’Apr et de laisser le combat de principe que je mène”.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.