Premier jour du dialogue…Malick Gakou parle de catastrophe et d’autodestruction

Le dialogue national, pour être constructif et servir exclusivement les intérêts supérieurs du Sénégal, doit être inclusivement tourné vers les désidérata à même de servir notre Patrie dans la détermination de son avenir, en partant sur l’exploitation harmonieuse de nos principaux atouts vers le progrès et le développement, seuls gages d’un Sénégal prospère et en harmonie avec notre ambition et notre rêve de la construction du GRAND SENEGAL.

Ce dialogue catastrophique, pour ne pas dire catastrophé, dont on a été les témoins aujourd’hui, illustre à bien des égards, de toutes les nécessités de transformer le Sénégal, notre cher pays, dans la profondeur absolue de sa sève, pour lui permettre de jouer son rôle moteur en Afrique et dans le monde.

Je suis triste de voir mon pays, à travers ses autorités, participer à son autodestruction juste parce qu’on refuse de faire, au plus haut de notre Etat, les sacrifices de soi, indispensables pour mettre le Sénégal en orbite.

Cela doit rester clair que pour nous, l’essentiel était ailleurs et il se trouvera toujours dans notre capacité à transformer l’impossible par le réel afin d’agréger les germes d’une Nation prête à construire un rêve dans les concerts des Peuples.

Hélas, ce n’est pas avec ce dialogue que le Sénégal prendra le train de l’histoire et de l’espoir et c’est vraiment dommage.

Le Peuple sénégalais, dans sa grandeur éternelle, saura, le moment venu, je l’espère, répondre à l’appel de son éternité.

C’est le moment d’en finir définitivement avec la société du paraître, de la fantasmagorie, du «xaliss », de l’hypocrisie invétérée et d’une société qui ne croit en rien.

Nous avons la capacité, nous Sénégalais, de nous retrouver dans toutes les valeurs qui incarnent  notre société et qui s’articulent autour du « diom » et de la dignité.

Au lieu d’être une force nationale, ce dialogue fut une farce nationale.

Nous devons porter haut le flambeau de notre génie national.

Vive le SENEGAL éternel !

Vive la REPUBLIQUE !

Malick GAKOU

Président du Grand Parti