Premier jour du dialogue…Mbaye Pekh veut un poste de ministre dans le gouvernement

Prenant la parole pour ouvrir le bal et le marathon des communicateurs traditionnels, Abdoulaye Mbaye Pékh a dit haut et fort ce que d’aucuns disent tout bas. Avec un ton humoristique et flatteur, il interpelle leur vieille doléance, « président, nous communicateurs traditionnels, nous voulons aussi entrer dans le gouvernement parce que nous sommes très écoutés au sein de la population ». Une demande qu’a confirmée son aîné El hadj Mansour Sy qui avait pris la parole. Comme s’ils ne se voyaient pas au sein du ministère de la Culture et de la Communication.

1 Comment

  1. Ce n’est point du n’importe quoi…soyons juste logique…Si quelqu’un qui se réclamme griot du président (Farba Ngom) a été nommé et exerce la fonction de député, alors il doit être apte à exercer une fonction de ministre ou de président également. Dans les régimes parlementaires comme en Grande Bretagnes et le Canada pour ne citer que ces pays, tous les ministres du gouvernement (incluant le premier ministre) sont tous élus député d’abord.

Les commentaires sont fermés.