Pourquoi Khalifa Sall veut-il injecter 5 milliards à la Place de l’Indépendance ? Les priorités sont ailleurs

LETTRE OUVERTE À KHALIFA SALL

Cher compatriote, permettez-moi de m’adresser à vous de manière solennelle, afin de vous demander de bien vouloir surseoir à la réalisation de l’ouvrage de la place de l’indépendance.
En effet, au vu du bras de fer engagé contre l’exécutif, et compte tenu de la longue bataille de procédures qui risquent d’en découler, je vous suggère de repartir le budget dédié (5 milliards selon la presse), à deux projets structurants qui pourraient dans l’immédiat produire plus d’impact positif pour les populations dakaroises.
En effet dans le sillage du recasement des marchands ambulants, avec des sites bien définis, je souhaiterai que vous procédiez de la même manière, avec les mécaniciens.
Dernièrement, un maire s’est rendu sur le terrain qu’ils occupent depuis des décennies pour essayer de les déguerpir , sans leur proposer des mesures d’accompagnement, ces braves gens sont pour la plus-part des soutiens de famille et ne comptent que sur cette activité de mécanique pour vivre et faire vivre leurs familles .
Je vous propose de préempter sur l’achat du terrain, en usant de votre pouvoir de maire, et au cas échéant en mettant en œuvre, une batterie de procédures judiciaires visant à faire du dit lieu, un terrain d’utilité et de nécessité publique. Connaissent votre désir de faire de La capitale, une cité aux normes internationales, il serait inopportun de laisser la mécanique de rue continuer de pulluler et de dégrader l’environnement et le cadre de vie.
L’idée consiste à faire de cet endroit un Hub pour la mécanique, avec la formation professionnelle et tous les services ayant trait à la mécanique, mais aussi le but est d’implanter un laboratoire de recherches qui pourrait nous amener à terme à construire la première voiture made in Sénégal.
Et l’histoire retiendra que c’est sous votre onction que la première automobile sénégalaise fut conçue …
En sus il est impensable de laisser toute la population de Dakar orpheline de centres de contrôle technique autos, le seul endroit disponible est pris d’assaut à partir de quatre Heures du matin avec une cohue monstre indigne d’une grande ville. Un deuxième point de visites technique peut être érigé dans ce Hub avec plusieurs ponts et appareils de diagnostics, en attendant que l’état libéralise ce marché qui est un gisement d’emplois …
Par ailleurs ce labo permettra de se familiariser avec les matériaux utilisés pour la construction des automobiles, et au fur et à mesure, le génie sénégalais aidant on assistera à des créations de pièces détachées locales.
Vous n’êtes pas sans savoir qu’il arrive que nos braves mécaniciens transforment des épaves qui étaient bonnes à la casse , en leur redonnant une deuxième vie , et tout ceci dans des conditions de travail rudimentaires . Imaginez avec un centre flambant neuf avec tout le matériel adéquat, ce que cela pourrait produire …
Le deuxième projet , est de bâtir un Hub artisanal , en veillant à y intégrer la recherche , l’innovation, le développement et la production de tout un ensemble de produits avec un label de haute facture et des normes qui permettront non seulement aux produits d’être exportés mais aussi pour qu’ils soient destinés à la consommation locale .
Cela permettra de regrouper des cordonniers ( tanneries ) , des tailleurs , des plombiers, des tôliers( délocaliser la filière de Rebeuss), des menuisiers( adjoindre la filière de parc Lambay ) ,des artisans bijoutiers , artistes peintres( poteries , arts plastiques) , cela permettra l’érection d’un grand village artisanal , avec un répertoire des métiers et un ensemble de métiers manuels .
Ce cadre servira entre autre à une école de formation des Arts et Métiers de Dakar.
Ces deux Hub permettront de désengorger toutes les rues de Dakar des travailleurs qui squattent les places publiques, et à coup sûr vous serez satisfaits d’avoir pu joindre l’utile à l’impérieuse nécessité de recaser tous ces braves compatriotes qui ont envie de gagner leur vie à la sueur de leur front.
L’autre aspect gagnant de ce projet, est que vous aurez un retour sur investissement, et vous laisserez à votre prédécesseur des rentrées d’argent structurelles.
Car il ne s’agit pas d’offrir gratuitement les emplacements, les travailleurs seront organisés sous forme de GIE, et devront s’acquitter de taxes et de paiements de leur local et services inhérents (package, comptabilité, conseils, coaching et accompagnement d’entreprises), ceci dans le but de pérenniser les emplois. Vous serez gagnant à tous les coups par rapport à la place de l’indépendance, où vous allez investir à perte, avec une capacité d’un parking de deux cent places qui serait très loin de régler le problème du stationnement en ville, qui plus est les rentrées d’argent qui vont être générées seront largement insuffisantes pour un retour rapide sur investissement.
À mon humble avis, vous ne devez pas refaire les mêmes erreurs que l’exécutif avec des dépenses de prestige et des investissements non prioritaires, tels que le centre de conférence de Diamniadio, ou l’autoroute ILA Touba.
À quoi bon mettre cinq milliards dans une place située dans un nid de chômeurs qui préféraient des emplois en lieu et place d’un endroit où ils iront se prélasser après une journée passée à rien faire pour la plus-part.
L’arbitrage est vite fait, entre les trois cent millions du ministre du renouveau et vos cinq milliards, qui seraient plus utiles, mis au service des populations dans le cadre des projets déclinés.
Veuillez agréer Mr le Maire mes salutations cordiales.
Cheikh Ahmed Tidiane Sall
Coordinateur Initiative Politique Pour Une Alternative Au Sénégal / IPAS France

1 Comment

Les commentaires sont fermés.