Pour virer des élus APR, Abdoulaye Diouf Sarr rappelle la phrase de Macky : « la patrie avant le… »

Il met tout sur leurs dos. Le ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire a signalé, hier, en marge d’un atelier sur la «Mise en place du comité technique d’appui aux réformes du secteur des déchets», que les personnalités mises en cause dans le cadre des cumules de mandats électifs ont déjà reçu leur notification depuis le mercredi dernier.

«Accusé» de vouloir cibler certaines personnes, Abdoulaye Diouf Sarr rejette tout en bloc et brandit un argumentaire qu’il fonde sur le droit. «Je n’ai aucune liste noire mais j’ai le droit avec moi. Et, nul n’est censé ignorer la loi qui, par définition, est générale et impersonnelle. Elle ne regarde pas les couleurs des partis. Nous avons vendu aux Sénégalais ‘’la patrie avant le parti’’», rappelle-t-il sur les colonnes du journal «Sud quotidien».