Pape Diouf en chef de file de Benno à Bambey…Pour les investitures au HCCT

Le  Mouvement pour la démocratie et la République en assemblée générale de ce samedi 13 Aout à Bambey  s’est félicité de la cohésion notée au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar pour le choix des candidats aux élections du Haut conseil des collectivités territoriales. Pape Diouf estime que le boycott de la fédération départementale du PDS de Bambey prouve que les Libéraux savent à quoi s’en tenir pour ne pas être écrasé par la mouvance présidentielle.

Le Président du Mouvement  pour la démocratie et le République Pape Diouf  a présidé une assemblée générale d’information avec ses  militants de Bambey. Pape Diouf salue  la cohésion  qui a prévalu au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar mais aussi et surtout de la proposition  du coordonnateur de l’Alliance pour la République de Ngoye de désigner au nom de ses camarades Pape Guèye, responsable du MDR comme candidat aux élections du Haut conseil des collectivités territoriales.

Pape Diouf explique : «nous avons tenu a rencontrer nos responsables pour pouvoir clarifier la démarche, les informer mais également leur dire ce que nous avons arrêté. Nous avons tenu des réunions à Dakar. Si nous avons deux postes pour 600 conseillers, c’est difficile, Mais il s’agit d’être raisonnable et de pouvoir aller ensemble puisque nous raisonnons dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar ». Et d’ajouter : « ce qu’il faut noter et saluer, c’est la présence d’Elhadji Diegane, le coordonateur de l’APR a Ngoye qui a compris l’esprit du Benno Bokk Yakaar .

Lors de la première réunion, il a propose  Pape Gueye, l’un des membres de notre mouvement. Je croisque tout le monde doit saluer  ce courage, cet esprit de partage  et de cohésion au niveau de la coalition Benno Bokk Yaakaar »,  a-t-il martelé. Et de poursuivre : « c’est le vœu du président de la République qui avait dit Gagnons ensemble et gouvernons ensemble. Nous sommes dans la dynamique de renforcer Benno Bokk Yaakaar et d’accompagner le président de la République. Il y a deux forces émergentes dans le département de Bambey, ce sont l’APR et le MDR. Mais nous avons choisi d’avoir un chef, c’est le président de la coalition. Nous avons décidé de le soumettre à sa décision et à la volonté du chef de l’Etat ».

Sur le boycott de ses adversaires politiques de la fédération départementale Pds, l’ancien maire de Bambey a déclaré que « tant que les listes ne sont pas sorties, nous connaissons avec qui nous avons affaire .Si au finish, on constate que il n’y a pas d’adversaires, nous allons tirer la conclusion.  Quand on a la configuration du nombre de conseillers de Benno, ce serait  un suicide de chercher à lui barrer la route. Connaissant le terrain, ces libéraux  de Bambey savent en quoi sans tenir ».