Ousmane Sonko n’est pas seul dans son combat…Plusieurs partis le soutiennent

Suspendu pour avoir révélé des dossiers relevant, semble-t-il, de son domaine de compétence, l’inspecteur des Impôts, Ousmane Sonko, qui risque depuis lors la radiation, a des alliés de taille : bon nombre de partis de la Gauche.

«Seule la vérité est révolutionnaire, elle qui permet de partir du réel, pour le penser et le transformer dans la justice et la solidarité au nom de l’intérêt supérieur de la patrie, du peuple et de la République. Bravo donc au compatriote Ousmane Sonko, qui a osé et su mettre à la portée de l’ensemble des citoyens sénégalais des vérités crues en matière de fiscalité et de finances publiques, longtemps confisquées par les seuls experts et autres professionnels des investigations.»
Dans une déclaration commune, les partis de la Gauche comme Moom Sa Réew, PASTEF, RND, Taxaw Temm Yoonu Askan Wi ou encore le ‘’Comité d’initiative : Citoyens pour l’Ethique et la Transparence, Demain la République’’, ont soutenu en chœur l’acte de bravoure de l’inspecteur des Impôts.
«Les vérités crues d’Ousmane Sonko ont semé l’effroi et la panique dans les rangs du pouvoir en place, qui se braque et met en action ses thuriféraires, en vue de créer la confusion et de brouiller les repères : Ousmane Sonko en vérité n’a fait qu’assumer l’éthique de la responsabilité citoyenne et, dans ce cadre, il n’a violé aucun principe de sa déontologie professionnelle, ni l’obligation de réserve ni le secret de la confidentialité», relèvent Madieyna Mbodj et ses camarades avant d’ajouter : «Le régime du Président Sall ne se prive pas cependant de verser dans le terrorisme médiatique ni dans un juridisme de mauvais aloi, jetant par dessus bord le masque tant arboré devant les tribunes africaines et internationales chaque fois qu’il est question de lutte contre la corruption et la mal gouvernance ! »
Pour eux, «Ousmane Sonko est convoqué le mercredi 24 août prochain à 9h devant le Conseil de discipline logé à la Direction Générale du Ministère de la Fonction Publique au Point-E à Dakar. Au même moment, nos routes et nos ruelles sont un peu partout inondées et défoncées ; les jeunes des villes et des campagnes restent de plus en plus inquiets quant aux perspectives d’emploi et à leur propre avenir, malgré le tintamarre des « vacances citoyennes » ; chaque jour que Dieu fait, les travailleurs et les retraités tirent désespérément le diable par la queue. Il est donc arrivé le temps du réveil, de la lucidité et de la solidarité entre tous les vrais patriotes, tous les vrais démocrates.»
Ce qui leur fait dire : «Citoyens soucieux du bien public, travailleurs créateurs des richesses, jeunes qui plus que tous avez intérêt au combat pour la sauvegarde et l’exploitation judicieuse de nos ressources naturelles, femmes toujours debout et per- sonnes âgées témoins vivants de toutes les luttes patriotiques, il est de notre responsabilité d’ex- primer en actes notre soutien résolu au compatriote Ousmane Sonko, Président du parti PASTEF : ce combat n’est pas le sien ni celui de son organisation poli- tique, il est notre combat à tous, citoyennes et citoyens du Sénégal attachés aux valeurs républicaines, à la gouvernance démocratique, aux Conclusions des Assises Nationales et aux Recommandations de la CNRI.»
Pour ces formations de la Gauche, il est de leur responsabilité de «faire barrage ensemble à la dictature rampante du Parti-Etat en gestation qui cherche à museler Ousmane Sonko, Nafi Ngom Keïta et autres lanceurs d’alertes».
«Alors compatriotes, citoyens er citoyennes, mobilisons nous pour dénoncer fermement l’interdiction scandaleuse, arbitraire et antidémocratique, par Arrêté ce jour du Préfet de Dakar, du rassemblement pacifique prévu le mercredi prochain devant le siège du Conseil de discipline appelé à statuer sur le dossier d’Ousmane Sonko. Tous et toutes à la réunion d’information et de partage, qui aura lieu le lundi 22 août 2016 à 16 heures, au Relais route de Ouakam /Avenue Cheikh Anta Diop, Dakar. La vérité vaincra ! » terminent Madieyna Mbodj et Cie.