Oumar Sarr accuse le pouvoir de Macky : « C’est un régime liberticide…La presse peut compter sur le Pds… »

Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais, Oumar Sarr, trouve inacceptable l’arrestation des trois journalistes de L’Observateur et du Quotidien. « C’est grave d’arrêter les journalistes parce que simplement ils ont fait leur travail », s’émeut-t-il soulignant que de sérieux menaces pèsent sur la liberté des Sénégalais notamment des journalistes. « Les libertés, c’est comme ça, on commence par le maillon plus ou moins faible, ensuite on touche à tout le monde. Donc, il faut impérativement que quand on touche quelqu’un, tout le monde puisse se lever. C’est inacceptable qu’on puisse faire peur à la presse, parce qu’il y a des luttes qui viennent. Le régime sait que les luttes vont se décupler. On a commencé par interdire aux gens la sortie du territoire, ce qui est contre la Constitution. La liberté de la presse est menacée. Tout le monde est en danger. Peut être qu’on veut transformer nos rues en prison. Maintenant, tout le monde réalise qu’il y a un danger. Le régime avait dit qu’il allait voter le nouveau code de la presse, ce qu’il remet toujours au lendemain. En réalité, ce régime est contre ce nouveau code de la presse. C’est un régime liberticide », dénonce Oumar Sar qui assure le soutien du Pds au monde de la presse. « Il faut lutter contre ce régime-là. En tout cas, nous seront aux côtés de tous ceux qui luttent pour la démocratie et les libertés pour que de telles forfaitures ne puissent plus exister dans ce pays. La presse peut compter sur le Parti démocratique Sénégalais (Pds) parce que sur les questions de liberté, on ne peut pas négocier. De la même manière que nous demandons la libération sans condition de nos otages et prisonniers politiques, nous disons halte à toute pression. De forte lutte vont s’engager après cet hivernage. Le régime veut prévenir pour dire à la presse : « Arrêtez-vous à tel niveau ». Ils veulent mettre la pression à la presse. Il faut que tout le monde se lève pour dire « Non, et le Pds sera devant dans ce combat », a promis Oumar Sarr, dans les colonnes de L’Observateur.