Orange, Tigo et Expresso ont pompé à l’Etat du Sénégal plus 240 milliards CFA…Sur les appels entrants

Malgré l’abrogation en mai 2012 du décret instituant le contrôle et la taxation des appels entrants, les tarifs internationaux n’ont pas connu de baisse. Au contraire, ils ont grimpé. Ce qui constitue une violation de l’accord entre l’État et les opérateurs de téléphonie. Montant du préjudice : 240 milliards de francs CFA.

Représentant le total des 5 milliards qui depuis 2012 vont chaque mois dans les caisses des trois opérateurs de la téléphonie présents au Sénégal, Orange, Tigo et Expresso. Et selon le président de l’Association des consommateurs du Sénégal, Momar Ndao, qui a fait le calcul, si on remonte à 2010, l’année d’entrée en vigueur de la taxation des appels entrants, les pertes pour l’État se chiffre à 360 milliards.