On vend aussi les permis comme des baguettes de pain…Mais ça, ce n’est pas nouveau

Transport terrestre : il a été noté l’existence d’un réseau de malfaiteurs se livrant à des actes de corruption, de concussion, de blanchiment d’argent et de faits constitutifs de violations du code général des impôts dans la délivrance des documents administratifs comme les permis de conduire. Les enquêtes ont constaté que les acteurs impliqués ont agi en violation flagrante des normes de référence et des orientations du Ministère chargé des Transports. En effet, malgré les mesures édictées par ce ministère pour améliorer le service rendu aux usagers par un raccourcissement des délais, des agents très peu scrupuleux ont instauré leurs propres règles pour réaliser leur dessein.