Omar Sarr en prison…Le numéro 2 du PDS était un politicien en sursis…Il a donné une occasion en or au pouvoir

Le numéro 2 du Parti démocratique sénégalais (Pds) se fait distinguer par ses prises de position très «dures» contre le régime en place incarné par le Président Macky Sall. Placé lundi sous mandat de dépôt pour «faux et usage de faux» et «diffusion de fausses nouvelles», le député Oumar Sarr, dans un communiqué jugé très «salé», indiquait ceci au nom du Comité directeur de leur formation politique : «L’argent sale, de la triche, du dopage dans l’athlétisme, de la drogue du sport, de la corruption sont au cœur des différentes campagnes de Macky Sall. Cet argent a financé sa campagne pour les élections municipales et locales de 2009, et la Présiden¬tielle de 2012.
Les deux victoires qu’il a obtenues sont des victoires malpropres. Celui qui a déclaré solennellement aux Sénégalais que le socle de nos valeurs de sobriété, de vertu, de transparence et d’efficacité guidera sa gouvernance vient, par les révélations qui nous sont faites, d’être pris la main dans la poubelle où il s’est copieusement servi.» Et cette déclaration fait suite à la publication d’une information faisant état du financement de la campagne de l’opposition au Sénégal par des fonds russes pour, dit-on, faire tomber le régime du Président Abdoulaye Wade. Mais le Secrétaire général adjoint du Pds était en sursis.